Jonas Roosens

Meurtre de Julie Van Espen : 8 femmes et 4 hommes devront juger de la culpabilité de Bakelmans

Le jury du procès de Steve Bakelmans (photo), 41 ans, a été constitué ce mercredi après-midi à la cour d'assises d'Anvers. Huit femmes et quatre hommes devront juger si l'homme est coupable du viol et de l'assassinat de l'étudiante de 23 ans Julie Van Espen, il y a deux ans et demi. Le procès débutera lundi. "Il est temps pour la famille. Il faut que le procès ait lieu", indiquait l’avocat John Maes.

Steve Bakelmans a été amené dans la salle d'audience sous escorte policière. La présidente de la cour Alexandra Van Kelst a tout d'abord passé en revue les détails de son identité. Le quadragénaire a ainsi déclaré être cuisinier de profession et que son adresse est celle de la prison d’Anvers où il est détenu.

Ensuite, un jury de huit femmes et quatre hommes a été constitué parmi les 90 jurés potentiels (photo). Quatre jurés suppléants, trois femmes et un homme, ont également été désignés. "Je peux imaginer qu’un certain nombre d’entre vous préfèreraient ne pas être ici", déclarait la présidente. "Mais c’est votre devoir de citoyens".

Les 16 jurés ont ensuite juré de rester impartiaux. Ils ne seront pas autorisés à communiquer sur le déroulement du procès pendant toute sa durée. Le début effectif du procès est fixé à lundi 13 décembre.

"Pour la famille de Julie, il est temps que le procès commence"é, indiquait l’avocat John Maes à VRT NWS. "Elle n’attend pas le procès avec impatience, mais il faut qu’il ait lieu". La mère, le frère et la sœur de Julie n’y assisteront pas. "La confrontation est trop dure : ce qui va être raconté, la présence du suspect … Le papa de Julie sera là, ainsi que trois amies de Julie, qui représenteront tout son groupe d’amis".

A huis clos ?

Ce n’est que lundi que le juge décidera si le procès doit avoir à huis clos ou pas. Les parents de la victime souhaitent en effet que les détails affreux ne soient pas révélés au grand public. Reste à voir si le tribunal se conformera à leur souhait. Il pourrait ordonner le huis clos seulement pour une partie du procès, lorsque les images les plus explicites seront montrées aux jurés.

"Nous estimons que l’intégrité de la victime pèse plus lourd que le fait de vouloir rendre les choses publiques", indiquait Peter Huyghe à VRT NWS. Il est le père de l’ami de Julie Van Espen. Il a conservé des liens étroits avec la famille, qui a toujours insisté sur la sérénité autour de l’affaire.

Peter Huyghe sera présent au procès. Il n’a pas peur de ce qu’il pourra entendre. Il connait le dossier. Mais il ne veut en aucun cas voir des images. "Je sortirai de la salle. Je ne veux rien voir".

Julie Van Espen
Jonas Roosens

Les plus consultés