© Syda Productions - creative.belgaimage.be

“Il ne faut pas s'attendre à des assouplissements pour les fêtes de fin d'année lors du prochain Codeco"

Le Comité de concertation qui aura lieu le mercredi 22 décembre ne se centrera pas sur des assouplissements des mesures pour les fêtes de fin d’année, a indiqué vendredi le ministre de la Santé publique, Frank Vandenbroucke (Vooruit), en commission de la Chambre.

Les représentants des gouvernements fédéral et des entités fédérées se retrouveront quelques jours avant Noël, pour se pencher sur l'évolution de la pandémie. Le ministre-président flamand ,Jan Jambon (N-VA), a déjà indiqué qu'il plaidera pour la levée des restrictions dans la culture et l'évènementiel. 

Les fédérations Horeca wallonne et flamande ont déjà lancé un appel pour une ouverture tardive des établissements lors des fêtes de fin d'année, une demande soutenue par les libéraux.

Mais ceux qui pensent que le prochain Codeco sera sous le signe des assouplissements "se trompent d'agenda", a clarifié vendredi à la Chambre le ministre socialiste Frank Vandenbroucke.

Il sera surtout question d'évaluation et d'aborder l'émergence du variant omicron du coronavirus. Le ministre de la Santé publique prévoit aussi un échange sur une stratégie de gestion ou "baromètre" à plus long terme, et attend un rapport du commissaire corona, Pedro Facon, sur les manières d'augmenter encore le taux de vaccination. Pedro Facon a reçu cette tâche il y a un certain temps, et doit entre autre examiner si une obligation vaccinale est une option.

"Ce sera un agenda assez lourd, nous n'aurons pas beaucoup de temps pour discuter d'assouplissements", a ajouté Frank Vandenbroucke (Vooruit). Le ministre rejoint les appels à davantage de "prévisibilité" des mesures, une question qui est régulièrement revenue sur le tapis ces dernières semaines.
Le vice-Premier indique aussi que l'on va envisager une possible réduction de l'intervalle entre la vaccination de base et la dose "booster". Un avis a été demandé au Conseil supérieur de la Santé et à la taskforce vaccination.
 

Les plus consultés