Luca Brecel remporte l’Open d’Ecosse, son 2e tournoi de classement

Luca Brecel (WS-18) a remporté dimanche soir la finale de l'Open d'Écosse de snooker dans la ville galloise de Llandudno. Le Limbourgeois de 26 ans a battu 9-5 son aîné de vingt ans l'Écossais John Higgins (WS-7), ancien quadruple champion du monde. "The Belgian Bullet" arrache ainsi sa deuxième victoire dans un tournoi de classement en quatre finales, après sa victoire au championnat de Chine en 2017. Cette victoire lui a rapporté 70.000 livres (82.000 euros) et lui permet d'occuper désormais la 15e place mondiale. Son meilleur classement à ce jour est la onzième place, fin 2017 et début 2018.

Brecel a pris rapidement une avance de 6-2 dans la session de l'après-midi et a continué sur sa lancée. Avec un très beau snooker, il a réalisé des breaks de 79 et 64 pour porter son avance à 8-2. Lors de la première session, il avait déjà enregistré des breaks de 96, 61, 104, 79 et 64. De rares erreurs ont coûté à Brecel les onzième et douzième frames. Higgins aligna une troisième frame d'affilée avant que Brecel ne triomphe sur un "century" de 127.

C'était la deuxième finale consécutive de Luca Brecel dans un tournoi de classement. La semaine dernière, il s'était incliné dans le UK Championship joué à York, 10-5 face au Chinois Zhao Xintong (WS-9, photo).

Higgins a remporté l'Open d'Écosse en 1995 et 1996, et été finaliste en 1998 et 2016. Au total, "The Wizard of Wishaw" compte 31 succès dans des tournois de classement à son actif. Seuls O'Sullivan (37) et Stephen Hendry (36) ont fait mieux. "Brecel était juste trop bon", a admis Higgins. "Je me sentais très bien moi-même, mais pour battre Luca aujourd'hui, il fallait plus que ça. Il y a peut-être des jeunes à la maison qui rêvent maintenant de devenir le nouveau Brecel, parce qu'il est devenu l'un des meilleurs joueurs du monde. La semaine dernière, il était déjà deuxième et la semaine prochaine, il a de bonnes chances de gagner aussi. C'est vraiment dommage qu'il ne puisse pas aller aux Masters (les 16 premiers après l'UK Championship sont qualifiés). Il est clair que quelque chose doit changer dans les règles de qualification pour ce tournoi".

PA Wire/PA Images

"C'était déjà tout un honneur de jouer une finale contre Higgins, difficile de croire même que j'ai gagné", réagissait Brecel. "Le fait de pouvoir terminer avec ce "century" a été un grand soulagement. Les frames précédentes, j'avais laissé filer un peu et s'il y a quelqu'un contre qui on ne peut pas faire ça, c'est bien Higgins. J'avais une chance de faire 9-3, mais j'ai dû aller aux vestiaires à 8-4. Cet intervalle était terrible, j'étais si nerveux."

"J'ai déjà gagné un tournoi, mais gagner devant cette foule est tellement mieux que devant ces deux ou trois spectateurs en Chine", a déclaré Brecel en riant. "Le fait que j'ai dû attendre quatre ans pour un autre titre était assez frustrant. J'ai eu beaucoup d'échecs, j'ai perdu ma queue de billard, je me suis blessé à l'épaule... Tout cela est derrière moi maintenant et j'espère que c'est le début de quelque chose de très bien. Je peux encore progresser, car mon contrôle de la boule de billard est vraiment mauvais et je dois travailler là-dessus. C'est dommage que je ne puisse pas jouer les Masters, mais je serai peut-être là l'année prochaine. Il me reste encore un tournoi, puis j'aurai environ quatre semaines de repos. J'ai un énorme respect pour John Higgins. Il n'est pas seulement un joueur de snooker, c'est aussi une personne formidable. Il est absolument génial et pourtant extrêmement humble. Alors les belles paroles qu'il a prononcées à mon sujet m'ont touché."

PA Wire/PA Images
John Higgins (archives)
PA Wire/PA Images

Les plus consultés