Chargement lecteur vidéo ...

Le personnel navigant de Brussels Airlines en grève lundi

Le personnel navigant de Brussels Airlines mènera une grève de 24 heures qui débutera lundi à 5h, annoncent les syndicats en front commun ce mercredi. Les syndicats dénoncent des conditions de travail "intenables" et demandent le respect de conventions signées début 2021. Ils annoncent "une énorme perturbation des horaires de vol". La direction de la compagnie aérienne belge se dit très surprise de l’action des syndicats et la condamne.

Non-respect des temps de repos, équilibre vie professionnelle-vie privée mis à mal, combinaisons de vols trop exigeantes... Les travailleurs de Brussels Airlines se sentent malmenés depuis des mois et mènent régulièrement des actions pour tenter de convaincre la direction d'ajuster leurs conditions de travail.

"La crise sanitaire a durement touché le secteur de l'aviation. Les travailleurs du secteur avaient accepté des réductions de salaire et ont augmenté leur productivité, mais la direction de Lufthansa n'applique toujours pas les accords signés il y a un an", dénoncent les syndicats dans un communiqué.

Une dernière conciliation s'est tenue vendredi dernier, sans succès, après quoi les travailleurs auraient eux-mêmes demandé à organiser une grève. "Dès que l'activité reprend, on constate que le personnel ne peut pas suivre", regrette Didier Lebbe, secrétaire permanent CNE. Les temps de pause entre les prestations sont trop courts, illustre le syndicaliste, et les combinaisons de vol sont trop exigeantes. Il pointe des séjours à l'étranger de quatre ou cinq heures, insuffisant pour permettre de se reposer entre deux vols.

"L'entreprise a dégagé du bénéfice cet été, mais à quel prix? Le personnel est épuisé", dit Olivier Van Camp du syndicat socialiste BBTK/Setca. "Nous espérons que notre voix sera entendue et demandons très clairement que les accords signés soient respectés pour éviter de futures actions. La responsabilité incombe entièrement à la direction de Lufthansa, société mère de Brussels Airlines", conclut le communiqué du front commun syndical.

"Surpris par cette annonce"

La direction de Brussels Airlines réagit avec stupéfaction à l’annonce de l’action de grève. "Nous analysons quel en sera l’impact exact et préviendrons nos clients à temps", annonce le porte-parole Kim Daenen. "Notre priorité reste nos passagers".

La direction condamne la grève annoncée et souligne que le secteur traverse une période très difficile. Daenen estime que la concertation sociale allait justement dans la bonne direction. Il y a eu plusieurs réunions ces dernières semaines entre syndicats, direction et un médiateur du ministère du Travail.

Les plus consultés