Copyright Belga Image

Variant Omicron : le délai entre la 2e et la 3e dose des vaccins Pfizer et Moderna passe de 6 à 4 mois

Face à la progression du variant Omicron, les ministres de la Santé du fédéral et des entités fédérées ont décidé de raccourcir - de 6 à 4 mois - le délai minimum entre la 2e et la 3e dose des vaccins Pfizer & Moderna. Les délais de deux mois après le vaccin Johnson&Johnson et de quatre mois après l'Astra Zeneca ne sont pas modifiés.

Les autorités suivent ainsi les avis du Conseil supérieur de la Santé et de la task force vaccination. Plus tôt dans la journée, cette dernière avait recommandé d'envoyer les invitations à la vaccination 4 mois après un schéma complet de primo-vaccination avec un vaccin Pfizer ou Moderna.

"Concrètement, cela signifie qu'à court terme, les centres de vaccination adapteront leur capacité et inviteront plus de personnes plus rapidement. Les délais de QVax seront également ajustés", précisent les différents ministres compétents dans un communiqué.

"Tenant compte des avis positifs des experts et de cette décision politique, tout sera fait pour que les invitations puissent être lancées et que les citoyens puissent planifier leur rendez-vous pour les jours et semaines à venir", ajoutent-ils en rappelant par ailleurs que si "la vaccination offre un haut niveau de protection, elle ne suffit pas à empêcher la circulation du virus et donc les risques de maladie. D'autres mesures (limitation des contacts, distance, masque,...) restent importantes."

D'ici la fin décembre, 4 millions de citoyens totalement vaccinés auront reçu une dose de rappel. Parmi les adultes (18 ans et plus), 4.250.000 doivent encore recevoir leur dose de rappel, dont 1 million de personnes sont déjà planifiées ou invitées pour la dernière quinzaine de décembre 2021, rappellent enfin les ministres.

Les plus consultés