Argenx reçoit le feu vert pour commercialiser son premier traitement aux Etats-Unis

La biotech belgo-néerlandaise Argenx, installée à Gand (Flandre orientale), a annoncé vendredi soir avoir obtenu le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA) pour la mise sur le marché américain de son médicament efgartigimod, commercialisé sous le nom "Vyvgart". Ce médicament, qui selon les analystes pourrait réaliser de très importantes ventes, est destiné au traitement de la myasthénie grave généralisée, une maladie auto-immune qui provoque une faiblesse musculaire.

Il s'agit du premier produit de la biotech gantoise cotée sur Euronext Bruxelles dont la commercialisation est approuvée. Des demandes d'autorisations ont également été introduites au Japon et auprès de l'Agence européenne des médicaments en vue d'une mise sur le marché européen. Des décisions sont attendues respectivement au premier trimestre et au second semestre 2022.

D’après Billy Dunn, chef du département neurosciences au sein du service de contrôle de la FDA, "il existe d’importants besoins médicaux qui n’ont pas encore été remplis pour les personnes qui souffrent de myasthénie grave. L’approbation accordée ce vendredi est une étape importante dans l’offre de nouvelles possibilités thérapeutiques aux patients" atteints de cette maladie auto-immune.

Argenx a également conclu un partenariat avec Zai Lab pour le développement et la commercialisation de son traitement en Chine. Un feu vert pour une mise sur le marché chinois pourrait intervenir à la mi-2022. L'approbation de la FDA entraîne d'ores et déjà un paiement d'étape de 25 millions de dollars en faveur d'Argenx.

Selon les analystes, l'efgartigimod a le potentiel pour générer des revenus de plusieurs milliards de dollars pour Argenx, ce qui en ferait un "blockbuster". Ce terme désigne les médicaments qui réalisent des ventes de plus d'un milliard de dollars annuels.

Argenx est coté en Bourse au sein de l’index Bel20. L’entreprise de biotech fait des recherches dans le domaine du cancer et des maladies auto-immunes graves, sur base d‘anticorps provenant du sang de lamas.

Nicolas Maeterlinck

Les plus consultés