Belga

Un Zinneke de bronze pour Anne Teresa De Keersmaeker

Le ministre bruxellois des Finances, Sven Gatz, également en charge de l'image de Bruxelles, a remis ce dimanche un Zinneke de bronze à Anne Teresa De Keersmaeker (photo, au centre). La statuette, copie d'une œuvre du sculpteur bruxellois Tom Frantzen, a été décernée à la danseuse et chorégraphe à la renommée internationale au titre de reconnaissance de ses mérites et de sa contribution à l'image de la Région-capitale.

L'artiste bruxelloise est connue comme la fondatrice de la danse postmoderne. Sa carrière dans la danse a débuté à Bruxelles, où elle a étudié avec le chorégraphe français Maurice Béjart. En 1980, elle débute avec sa propre œuvre "Asch" au Gemeenschapscentrum De Markten. Elle poursuit ensuite ses études à New York et fait une percée avec "Fase", une chorégraphie épousant des musiques de Steve Reich. L'emblématique "Rosas danst Rosas" a ainsi assis sa renommée mondiale.

L'artiste a choisi d'installer à Bruxelles sa compagnie Rosas, à laquelle elle a associé sa propre école de danse, à Forest, en 1995. Chaque année, une soixantaine d'étudiants originaires de quelque 25 pays y bénéficient d'une formation complémentaire, qui leur fait également découvrir la capitale européenne.

Anne Teresa De Keersmaeker (61 ans) a voyagé dans le monde entier avec ses productions. Elle a ainsi contribué à faire de Bruxelles la capitale internationale de la danse moderne. "Je ne peux pas imaginer vivre ailleurs qu'à Bruxelles... Une ville à la fois riche et pauvre, belle et laide, sensible et dangereuse", a-t-elle commenté à l'occasion de la remise de sa distinction honorifique.

"Anne Teresa a reçu à peu près tous les prix internationaux connus dans le monde de la danse. Le Roi l'a élevée au rang de baronne. Elle a reçu le Prix pour le mérite culturel général, la plus importante récompense culturelle de la Communauté flamande. À l’Université Libre flamande de Bruxelles (VUB), elle est devenue docteur honoris causa. Avec ce Zinneke de Bronze, nous espérons lui donner le prix le plus sympathique, car il vient de la ville qui la porte dans ses bras et l'aime le plus", a déclaré le ministre Gatz (photo).

Les plus consultés