Nuit de Nouvel An agitée : 58 interpellations à Anvers et 150 arrestations à Bruxelles

La nuit de la Saint-Sylvestre n'a pas été de tout repos pour la police anversoise, qui a dû intervenir en plusieurs endroits de la métropole, indiquait-elle ce samedi. Au total, 58 personnes ont été interpellées. Les policiers ont été visés par des tirs de mortiers d'artifices. A Bruxelles, la police est intervenue à 395 reprises dans la nuit de vendredi à samedi, rapporte la porte-parole de la zone Bruxelles-Ixelles, Ilse Van de Keere. Au total, 150 personnes ont été arrêtées.

A Anvers, des fauteurs de trouble ont jeté des projectiles sur les forces de l'ordre et les ont visées avec des tirs de mortiers d'artifices, dirigés à l'horizontale. En plusieurs endroits de la ville, des incendies ont été allumés. Ce fut le cas à Berchem où des cyclomoteurs et des abribus ont été détruits. Au total, la police anversoise a interpellé 58 personnes.

Quarante-sept ont été arrêtées administrativement et 11 judiciairement. En raison des nombreux incidents, la police anversoise n'a pas été en mesure de vérifier si tous les restaurants respectaient l'heure de fermeture obligatoire fixée à 23h. "Nous pensons que cette règle a été bien respectée, car il y avait beaucoup de monde dans les rues après 23 heures. Ces personnes venaient probablement d'établissements qui ont fermé leurs portes à cette heure-là", a indiqué Wouter Bruyns, porte-parole de la police.

En province de Flandre orientale, plusieurs incidents ont également émaillé la nuit du Nouvel An. A Gand, un groupe de jeunes a ainsi lancé des tirs de mortiers sur des véhicules de police. Des renforts ont été appelés et le calme est rapidement revenu. Les services de secours ont par ailleurs été appelés à intervenir pour plusieurs accidents de feux d'artifice et des petits incendies.

Près de 400 interventions policières dans la capitale

Un dispositif intrazonal spécial, recouvrant le territoire des six zones de police bruxelloises et géré depuis le nouveau centre de crise régional, avait été établi pour la nuit de la Saint-Sylvestre dans la capitale. Les forces de l'ordre sont intervenues à 116 reprises dans la zone Bruxelles-Ouest et à 110 reprises dans la zone Bruxelles-Ixelles, où elles ont procédé respectivement à 30 et 44 arrestations administratives. Quatre arrestations judiciaires ont également eu lieu dans la zone Midi.

Les zones Midi, Marlow (Uccle/Watermael-Boitsfort/Auderghem), Montgomery et Bruxelles-Nord ont recensé ensemble 169 interventions et 55 arrestations administratives. Le Service d'Incendie et d'Aide médicale urgente (SIAMU) a été appelé 35 fois pour du mobilier urbain en feu, principalement des poubelles. Six interventions ont également eu lieu pour des voitures incendiées dans les zones Bruxelles-Ixelles (1), Bruxelles-Ouest (2), Midi (2) et Bruxelles-Nord (1).

Au total, les pompiers sont intervenus 72 fois et 120 ambulances ont été appelées. Beaucoup de feux d'artifices ont retenti tout au long de la soirée, malgré l'interdiction sur tout le territoire de la Région bruxelloise imposée du 23 décembre au 9 janvier. La Stib a fait état de plusieurs dégradations de bus, trams et abris de bus, sans en préciser l'ampleur. Sur demande de la police et en raison d'une affluence massive, la station Anneessens a été fermée dans la soirée.

150 arrestations en Région bruxelloise

“En Région bruxelloise, 150 personnes au total ont été arrêtées", précisait Ilse Van de Keere de la police bruxelloise. "C’est un nombre important. Il s’agit avant tout de personnes qui perturbaient l’ordre public, par exemple en lançant des projectiles. Elles ont été temporairement arrêtées, puis toutes libérées".

"Nous avons constaté que beaucoup de feux d’artifice ont été tirés, alors qu’il était interdit dans toute la Région d’être en possession et d’utiliser des feux d’artifice. Dès le début de la soirée, il était clair que les gens ne s’y sont pas tenus".

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés