Les nouveaux contrats énergétiques sont 36% plus chers qu’en décembre

Les personnes qui ont conclu un nouveau contrat énergétique, ce mois-ci en Flandre,  paieront en moyenne plus de 36 % de plus qu'en décembre. C'est la conclusion d'un sondage effectué par la VRT, dans lequel tous les contrats énergétiques ont été examinés à la loupe. Après une première augmentation spectaculaire l'automne dernier, les prix augmentent encore plus aujourd’hui. Et il n’y a pas d’amélioration en vue.

"Le décompte final pour le gaz arrivera en mars, alors je retiens mon souffle. En tout cas, nos projets de vacances ont été modifiés", a confié Katia T. à la rédaction de la VRT. La dernière facture d’acompte de son fournisseur d'énergie est montée soudainement à 630 euros, alors qu'un mois plus tôt, elle n'était que de 275 euros.

Et elle n'est pas seule. De nombreux exemples ont été portés à notre attention, qu'il s'agisse de parents isolés dont la facture de 50 euros a soudain dépassé les 100 euros, ou de familles qui ont dû payer des centaines d'euros supplémentaires. Presque tous les fournisseurs d'énergie - à une exception près - ont connu des augmentations de prix significatives.

L’enquête réalisée par la rédaction de la VRT montre que ceux qui ont conclu un nouveau contrat énergétique au début de cette année en Flandre paieront en moyenne pas moins de 36 % de plus que le mois dernier. Les factures de gaz subissent la plus forte pression : elles augmentent de plus de 47 %. Pour l'électricité, une famille flamande moyenne paie désormais 25 % de plus qu'en décembre. La facture annuelle de gaz et d'électricité mises ensemble s'élèvent désormais à plus de 5 400 euros, contre moins de 3 900 euros en décembre. Une augmentation de plus de 1 500 euros sur une base annuelle, soit 125 euros supplémentaires par mois.

Chez certains fournisseurs la facture de gaz augmente même de 70% d'un seul coup. Il y a ainsi des familles qui voient leur facture énergétique annuelle augmenter de 2 000 euros.
 

Aussi bien le gaz que l'électricité deviennent plus chers

Les journalistes de la VRT ont comparé tous les contrats de gaz et d'électricité sur le marché flamand en décembre 2021 avec ceux de janvier 2022 pour chaque produit (type de contrat) séparément.

Un contrat d'électricité moyen pour une famille moyenne en décembre 2021 s'élevait à environ 1 420 euros sur une base annuelle. Le même contrat en janvier 2022 sera de 1 780 euros en moyenne, soit une différence de 360 euros par an. Cela représente une augmentation de plus de 25 %.

Un contrat pour une famille moyenne en décembre 2021 s'élevait à environ 2 465 euros sur une base annuelle. Le même contrat en janvier 2022 est d'environ 3 645 € en moyenne, soit une différence d'environ 1 180 € par an. C'est donc près de 48 % de plus qu'en décembre.

Le VREG (régulateur flamand du marché de l'électricité et du gaz) reconnaît les énormes augmentations de prix. Leen Vandezande, porte-parole du VREG a ainsi déclaré : "Une personne qui utilise à la fois l'électricité et le gaz naturel avait une facture totale de moins de 2 000 euros l'année dernière, elle est maintenant d'environ 5 500 euros.

C'est une augmentation de 3 500 euros en un an. Parce que les factures augmentent depuis bien plus longtemps qu'aujourd'hui. La forte augmentation trimestrielle actuelle (d'un seul coup, pas moins de 1 500 euros supplémentaires) est la énième d'une longue série. L'automne dernier, les ménages belges avaient déjà dû accepter une augmentation de 700 euros en moyenne. Mais en réalité, les prix sont en hausse depuis l'été et il ne semble pas qu'ils vont s'arrêter de sitôt.

D'où vient cette forte augmentation ?

L'expert en énergie Ruben Baetens, de 3E, estime qu'il est logique qu'il y ait eu une telle augmentation. "Les prix du gaz fluctuent énormément, mais nous étions en fait habitués à des prix de l'énergie bas au cours des cinq à six dernières années", dit-il. "Le prix du gaz était à son plus bas niveau historique, autour de 10 euros par mégawattheure, il y a un an et demi, en raison de la crise du coronavirus."

"Récemment, le prix était à nouveau historiquement élevé, à 180 euros par mégawattheure", poursuit l'expert. "Tout récemment, il a encore chuté à 80 euros, cette fois en raison du temps chaud pour cette période de l'année. Le prix est maintenant estimé pour l'année à venir, il est donc logique qu'il soit beaucoup plus élevé. Mais en tant que client, bien sûr, c'est un choc."

 

Les plus consultés