James Arthur Photography

Le vaccin Moderna ne sera plus administré aux moins de 31 ans comme 1e dose mais bien comme dose de rappel

Depuis le mois dernier, le vaccin Moderna n’est plus administré aux personnes âgées de moins de 31 ans en Belgique. Cependant, ce vaccin est toujours utilisé pour la demi-dose de rappel pour les jeunes. Plusieurs pays européens ne le font déjà plus.

Au départ, le vaccin Moderna ne pouvait être utilisé dans notre pays que pour les adultes, puis il a été étendu à toutes les personnes âgées de plus de 12 ans. Le mois dernier, cependant, une limite d'âge a été imposée. Seules les personnes âgées de 31 ans ou plus peuvent recevoir le vaccin Moderna en première et deuxième injection. Selon la Task Force Vaccination, cette mesure a été prise sur les conseils du Conseil Supérieur de la Santé (CSS). Cet avis a été publié le 1er décembre.

Dans le texte, le CSS recommande de proposer le vaccin de Pfizer comme première vaccination aux personnes de moins de 30 ans. Des résultats préliminaires en Scandinavie et en France indiquent en effet un risque accru de myocardite (inflammation du muscle cardiaque) et de péricardite (inflammation du péricarde) après une première vaccination avec Moderna chez les jeunes hommes de moins de 30 ans.

En outre, par mesure de précaution, le CSS dit préférer les vaccins de rappel de Pfizer pour les personnes de moins de 30 ans, bien qu'il n'y ait actuellement aucune preuve d'un effet sur la myocardite et la péricardite pour une dose de rappel avec le Moderna. Par conséquent, ajoute le CSS, "il est possible que la Task Force vaccination ne suive pas temporairement cette recommandation de précaution dans l'attente de plus de données".

C'est donc ce que le groupe de travail a fait. Pour les personnes qui se font vacciner pour la première fois, une limite d'âge de 31 ans a été fixée pour le Moderna. Pour les rappels, la Belgique continue de vacciner avec une demi-dose de Moderna à partir de 18 ans. Actuellement, les personnes de moins de 30 ans reçoivent déjà un rappel.

Plusieurs autres pays européens ont toutefois décidé de limiter les rappels de Moderna à la population plus âgée, généralement les personnes de 30 ans et plus. C'est le cas en France, en Allemagne, au Luxembourg et aux Pays-Bas, entre autres.

"Ce n'est pas parce qu'un pays voisin le fait que nous devons suivre aveuglément", déclare la Task Force. "Chaque pays en décide après avoir consulté ses experts. C'est un exercice d'équilibre qu'il faut faire", déclare Gudrun Briat, porte-parole. "Dans certains pays, il y a déjà un rejet plus fort de la vaccination, ce qui rend la politique très prudente. Ce ne sont pas des arguments scientifiques mais politiques."

La porte-parole du groupe de travail souligne également que l'Autorité européenne des médicaments (EMA) a approuvé le vaccin Moderna pour toute personne âgée de 12 ans et plus.

"Le choix de Moderna comme dose de rappel est le résultat de circonstances"

L'Agence Zorg en Gezondheid, qui est responsable de la campagne de vaccination en Flandre, indique que le choix de Moderna comme vaccin de rappel est principalement le résultat d'un certain nombre de circonstances.  Il y a plus de vaccins Moderna en stock et Pfizer - contrairement à Moderna - dispose déjà d'une version enfant de son vaccin, qui est déduite du nombre total de doses que notre pays recevra. De plus, le fait qu'une demi-dose de Moderna suffise comme rappel double le stock de vaccins disponibles.

"Le vaccin Moderna sera utilisé pour le reste de la campagne de rappel, à moins que les connaissances scientifiques concernant son utilisation ne changent", a déclaré Joris Moonens, porte-parole de l'Agence flamande Zorg en Gezondheid (Soins et la Santé).

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés