Chargement lecteur vidéo ...

Sammy Mehdi présente un plan d’action pour favoriser la mise à l’emploi des demandeurs d’asile

Le secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, Sammy Mahdi (CD&V), a présenté jeudi un plan d'action visant à favoriser la mise à l'emploi des demandeurs d'asile durant leur procédure en Belgique. Organisée à Durbuy, cette présentation s'est tenue en partenariat avec le groupe hôtelier La Petite Merveille, qui collabore désormais avec les centres Croix-Rouge de Barvaux et Hotton pour former du personnel parmi les demandeurs d'asile.

Un groupe de 27 demandeurs d'asile issus des centres Croix-Rouge de Hotton et Barvaux participe depuis jeudi à une formation de plusieurs semaines organisée par le groupe La Petite Merveille dans le cadre d'un partenariat avec Fedasil.  Ces candidats seront amenés à découvrir différents métiers de l'Horeca - commis de salle, commis de cuisine, barman - en vue d'obtenir un certificat reconnu par le secteur de l'Horeca et un éventuel contrat au sein de la société durbuysienne. 

"Nous n'éprouvons pas encore trop de difficulté à recruter du personnel, mais cela devient limite. Nous avons besoin d'un pool plus important. D'où l'idée d'intégrer des résidents des centres de la Croix-Rouge", explique Bart Maerten, patron de La Petite Merveille. 

Trouver un employeur quand on vit loin de chez soi peut être compliqué. Et ce alors que les entreprises sont en recherche de main d'œuvre.

Sammy Mahdi (CD&V) , secrétaire d'État à l'Asile et la Migration.

Cette initiative fait écho au plan d'action du secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, Sammy Mahdi, qui vise à favoriser l'acquisition de compétences et l'activation des demandeurs d'asile à l'emploi. "Actuellement, les demandeurs d'asile ont la possibilité d'entreprendre une formation ou de travailler dès le 4e mois de leur procédure de demande d'asile", explique Sammy Mahdi. "Mais on constate que ce n'est pas encore assez le cas. Trouver un employeur quand on vit loin de chez soi peut être compliqué. Et ce alors que les entreprises sont en recherche de main d'œuvre." 

Ce plan d'action s'appuie sur des collaborations avec les organisations qui accompagnent les demandeurs d'asile dans leurs démarches vers le marché de l'emploi, mais aussi avec le VDAB, le Forem et Actiris afin d'établir des contacts avec les structures et entreprises qui cherchent à employer des demandeurs d'asile.

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés