Basisschool De Zonneroos

Weyts : "Vacciner à l'école contre le Covid va doper l'opposition aux autres vaccins"

Le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA), a réitéré jeudi son opposition à vacciner les enfants contre le Covid-19 dans le cadre scolaire. Il craint que cette démarche ne crée une polarisation et contribue à accroître l’opposition à d’autres vaccins, comme par exemple celui contre la rougeole. Les Centres pour l’accompagnement des élèves (CLB) témoignent en ce sens, indiquant que des parents commencent à s’opposer à des vaccins couramment administrés. Des vaccinations auront néanmoins lieu dans diverses écoles primaires en Flandre, notamment à Beveren, Kruibeke, Houthalen-Helchteren et dans la région d’Alost (photo).

Selon le ministre Weyts, vacciner dans les écoles entraînerait une polarisation encore plus vive au sein de la société, et pourrait renforcer l'opposition contre les vaccins classiques, comme celui contre la rougeole. Quelques écoles fondamentales de Flandre, comme à Beveren, Kruikbeke, Beringen ou Houthalen-Helchteren, ont décidé de proposer la vaccination contre le Covid-19 dans leur enceinte.

"Je ne veux pas importer ce débat dans les écoles", a plaidé Ben Weyts (photo) devant le Parlement flamand. "Il s'agit du droit au respect de la vie privée, mais aussi d'éviter tout problème. Si l'on vaccine dans les écoles, tout le monde pourra voir qui se fait vacciner et qui ne le fait pas. Ceux qui ne le feront pas seront étiquetés. La vaccination donne déjà lieu à une telle polarisation dans la société. Évitons donc d'importer cette discussion dans nos écoles!", a plaidé le ministre.

Jonas Roosens

La vaccination dans les écoles n’est pas organisée de façon centrale - ni par le gouvernement régional, ni par les coupoles d’enseignement ni par les Centre pour l’accompagnement des élèves. Il s’agit d’initiatives prises par certaines écoles, par exemple à Beveren, Kruikbeke, Beringen ou Houthalen-Helchteren. Dans la région d’Alost, une équipe mobile vaccine les élèves ce vendredi.

"Tout a été expliqué aux enfants en détails au préalable, y compris l’utilité du vaccin contre le coronavirus et les effets qui pourraient en résulter", indiquait à VRT NWS le directeur de l’école primaire De Zonneroos à Alost (photo), qui pratique un enseignement spécial. "Pour mes élèves, c’est un plus. Ils peuvent ainsi se faire vacciner en restant dans un cadre qui leur est familier", précisait Kristoff Dhont.

Les plus consultés