Le tour du monde en solo de Zara Rutherford se prolonge : "J’attends une météo meilleure"

La Belgo-Britannique Zara Rutherford, qui réalise actuellement un tour du monde en solitaire en avion de sport, n'a pas pu faire escale à Francfort (ouest de l'Allemagne) dimanche en raison du brouillard. Elle séjourne actuellement en Tchéquie, alors qu’elle prévoyait à l’origine de rentrer en Belgique ce 17 janvier. Elle attend que la météo soit plus clémente pour effectuer la dernière étape de son impressionnant périple. Si elle boucle son tour du globe, la jeune femme de 19 ans deviendra la plus jeune pilote à avoir effectué une telle prouesse dans ce type d'engin.

La jeune femme était partie le 18 août de l'aéroport Courtrai-Wevelgem, en Flandre occidentale. Elle a déjà survolé cinq continents et fait escale dans une cinquantaine de pays. Elle était attendue ce lundi à Courtrai. Son intention était d'atterrir dimanche au petit aéroport de Francfort-Egelsbach, mais le brouillard est venu contrecarrer ses plans.

D'après son site internet www.flyzolo.com, Zara Rutherford était en République tchèque dimanche après-midi et devait regagner la Belgique lundi. "Nous croisons les doigts pour qu’elle puisse rentrer tout de même ce lundi", expliquait sa maman, Beatrice De Smet, ce lundi matin à Radio 2 Brabant flamand. Mais ce ne sera pas le cas. La jeune pilote attend en République tchèque un temps plus clément pour effectuer le vol final.

"Nous sommes évidemment très fiers de Zara", commentait encore Beatrice De Smet. "Le voyage n’a pas été facile. Elle aura été en route deux mois de plus que ce qui avait initialement été prévu. En cause le coronavirus, mais aussi des problèmes techniques. Lorsqu’elle était en Alaska, nous nous sommes même demandé si elle parviendrait à terminer son périple". Zara est en effet restée coincée trois semaines en Alaska, d’abord à cause de problèmes avec son visa pour entrer en Russie, puis en raison du mauvais temps, qui l’a empêchée de partir. "Mais Zara ne voulait pas abandonner. Elle était prête à rester en Alaska jusqu’au printemps, si nécessaire. Elle voulait absolument terminer son tour du monde", racontait encore sa maman.

Mondialement connue

L'avion de sport ultraléger avec lequel Zara tente de battre le record est un avion du type Shark Ultralight, considéré comme l'avion ultraléger le plus rapide. Il a une vitesse de croisière de 300 kilomètres par heure. Normalement, il s'agit d'un biplace mais, pour cette aventure, un siège a été retiré et un réservoir de carburant supplémentaire a été ajouté. La pilote espère, avec cette tentative de record, susciter l'intérêt des jeunes filles pour l'aviation.

Depuis le début de son périple, elle fait la Une des journaux belges, mais aussi de la presse américaine et britannique. "Zara ne s’occupe pas des demandes d’interviews. Et nous ses parents non plus", expliquait Beatrice De Smet. "Nous voulons pouvoir nous concentrer entièrement sur ce qu’elle fait. Quelqu’un d’autre se charge pour nous des demandes de la presse".

Et que compte faire Zara Rutherford après son incroyable voyage ? "Elle a déjà des projets, elle veut poursuivre sa mission, qui est de prouver que les filles peuvent aussi réaliser des choses hors du commun. Elle compte aller parler dans les écoles et entamer des études universitaires", précisait encore sa maman au micro de Radio 2.

Les plus consultés