Radio 2

Encore 20% des travailleurs touchés en 2021 par le chômage temporaire lié au Covid

Bien qu'il ait diminué de moitié par rapport à 2020, le chômage temporaire lié à l’épidémie de coronavirus a encore touché près d'un travailleur sur cinq (18,18%) en 2021, indique la société de ressources humaines SD Worx. Les travailleurs concernés se concentrent dans une poignée de secteurs économiques.

Par rapport à 2020, le chômage temporaire lié au Covid a baissé de moitié: autant en nombre de jours perdus (2,25% en 2021 contre 5,66% en 2020) qu'en nombre de salariés (ils étaient 40,58% en 2020 contre 18,18% en 2021), selon la société SD Worx, qui se base sur les données salariales de 70.000 employeurs et de près d'un million de salariés du secteur privé en Belgique.

La situation diffère nettement entre les employés, qui ont enregistré en moyenne 1,35% des jours à prester comme chômage temporaire, et les ouvriers, qui sont à 4,12%, c'est-à-dire plus de trois fois plus. SD Worx souligne également que les secteurs les plus touchés sont notamment ceux qui n'ont pas pu organiser le télétravail, du fait de la réalité de leur quotidien, et ceux qui ont été touchés par des fermetures.

"Dans l'ordre, les quatre secteurs les plus touchés lorsque l'on regarde le nombre de jours à prester perdus en moyenne cette année sont le secteur des coiffeurs, du fitness et des soins de beauté (35,37%) - et il est le seul à n'avoir quasiment pas diminué lorsque l'on le compare à 2020 -, ensuite l’Horeca (28,73%), l'aviation (14,22%) et les arts du spectacle (13,18%)", commente la société de ressources humaines.

Lorsque l'on analyse par travailleur, plus de 20% des personnes touchées par le chômage temporaire lié au coronavirus sont issues de six secteurs: l’Horeca, la construction, le nettoyage, les coiffeurs, le fitness et les soins de beauté, le textile et les arts du spectacle. Enfin, SD Worx relève des disparités entre les provinces. En règle générale, celles du nord du pays s'en sortent mieux que celles du sud.

Les plus consultés