Hasselt innove en Flandre en engageant un biologiste urbain

La ville limbourgeoise de Hasselt n’a pas (encore) de poète urbain ni d’archéologue propre, mais bien un biologiste urbain. Frederik Thoelen, qui travaille également au Centre pour la nature à Oudsbergen, souhaite rapprocher les Hasseltois de la nature. "D’autre part, nous devons aussi comprendre que la nature peut engendrer des nuisances. Nous devons apprendre à gérer des problématiques liées, par exemple, aux sangliers et aux fouines", souligne Thoelen. Il est le tout premier biologiste urbain en Flandre.

“Lorsqu’on parle de la nature, on pense immédiatement à des zones situées en-dehors de la ville", déclarait ce mardi Derya Erdogan (photo, à dr.), échevine hasseltoise pour le Climat et la Nature, lors de la présentation officielle du biologiste urbain. "Mais dans la ville également, nous vivons entourés de plantes et d’animaux".

"Nous souhaitons que les habitants de Hasselt soient plus conscients de cette réalité et plus attentifs aux espaces verts, afin d’accroitre la biodiversité dans notre ville. Hasselt a d’ailleurs déjà pris diverses initiatives pour promouvoir la nature dans le centre et les quartiers d’habitation. Pensez aux petits jardins de façades et aux dalles de trottoirs".

Apprendre à vivre avec des nuisances

Le biologiste de Hasselt veillera à rapprocher les habitants de la nature. "Nous devons d’abord nous demander quelles plantes et quels animaux nous avons déjà", expliquait Frederik Thoelen (photo, à g.). "Ensuite nous pourrons encourager les gens à étendre et améliorer la nature existante. Très concrètement, nous voulons lancer une action autour des nichoirs et des oiseaux à nourrir".

"Mais d’autre part nous voulons aussi apprendre aux citoyens à gérer des problèmes que peuvent causer les sangliers et les fouines. La nature peut en effet aussi être source de nuisances, et nous devons apprendre à vivre avec cela".

Frederik Thoelen précisait à Radio 2 qu’il devra combiner sa nouvelle fonction à Hasselt à un agenda déjà très chargé, mais qu’il est très enthousiaste face à la nouvelle mission qui lui a été confiée par la ville de Hasselt.

Un jardin urbain à Hasselt
© Radio 2

Les plus consultés