Schaerbeek, première commune bruxelloise à réduire fortement le trafic automobile dans trois quartiers

La commune de Schaerbeek se prépare à mettre le grand braquet pour réorganiser la mobilité dans trois quartiers jugés stratégiques en regard du trafic de transit. Les modifications programmées sur 15 à 18 mois s'inscrivent dans le prolongement direct du plan régional de Mobilité « Good Move » basé notamment sur une subdivision en "mailles" par quartiers.

Le plan schaerbeekois vise à réduire le trafic dans les rues de ces quartiers pour apaiser ceux-ci, en le confinant aux axes principaux à savoir le boulevard Lambermont, la chaussée de Louvain, le boulevard Léopold III et le canal.

En gros, les trois quartiers choisis sont directement sous l'influence du trafic de transit affluant des Portes de Liège (E40) et d'Anvers (A12), Le quartier Sainte-Marie est, qui plus est, densément peuplé.

Selon la bourgmestre ff de la "cité des ânes", Cécile Jodogne, et les échevin(e)s de la Mobilité, Adelheid Byttebier, de l'Espace public, Vincent Van Halewyn, et du Commerce, Lorraine de Fierlant, on dénombre chaque jour 100.000 navetteurs sur le boulier compteur de la circulation motorisée de la commune. L'objectif n'est pas de fermer la commune mais de privilégier le trafic de destination dans les quartiers visés en maintenant autant que possible le trafic de transit sur les axes structurants.

En conséquence, les quartiers des Azalées (Est), Cage aux Ours, et Royale Sainte-Marie ont été repris dans le vaste périmètre de mise en œuvre du plan Good Move régional à Schaerbeek, une des cinq communes-pilotes.
A l'intérieur des trois quartiers du périmètre. De sensibles modifications sont annoncées.

Au menu: des changements de sens de la circulation, des filtres sur les différentes places, nombreuses dans le quartier de la Cage aux Ours (e.a. place Stephenson et Pavillon), pour empêcher le passage du trafic automobile et limiter celui-ci aux piétons et cyclistes, voire n'autoriser que le passage en voiture des riverains en recourant à des caméras de contrôle de passage.
 

Quartier Sainte-Marie

Dans le Quartier Sainte-Marie, outre les changements de sens de certaines vories locales, les changements les plus visibles porteront sur la mise à sens unique de la chassée de Haecht depuis la Place de la Reine jusqu'à la place Pogge et de la rue Rogier, entre la chaussée de Haecht et la rue des Palais. Une partie de la place de la Reine sera réservée intégralement aux piétons et cyclistes.

Quartier des Azalées

Dans le quartier des Azalées, nombre de changements sont déjà intervenus. La prochaine nouveauté intervendra en mai prochain avec la mise à sens unique de l'avenue Cambier entre Meiser et le rond-point Chazal. Pour le quartier Sainte Marie, les changements doivent être prêts au moment où la STIB aura fait les marquages de sens unique (après le remplacement des rails), soit à l'automne prochain.
 

Quartier de la "Cage aux ours"

Pour le quartier de la "Cage aux ours", il reste, selon Vincent Van Halewyn, quelques ajustements à faire. La volonté est de réaliser les modifications d'ici la fin de l'année ou le début de l'année 2023. Un processus participatif a été mis en place dans les trois quartiers. Il y a déjà eu deux réunions par quartier. Il y en aura une troisième en visioconférence les 15, 16, et 17 févier.
 

Les plus consultés