Jogchum Vrielink

Un grand-duc rare aperçu au centre de Louvain : le plus grand hibou d’Europe de retour en Flandre ?

Cela fait déjà quelques jours qu’un grand-duc mâle a été repéré dans et autour de la ville universitaire de Louvain, en Brabant flamand. Le rapace nocturne s’aventure même à des endroits de grande affluence. Depuis peu, il est en compagnie d’une femelle. Les grands-ducs avaient pratiquement disparu de Flandre, mais depuis une quinzaine d’années ils regagnent du terrain.

C’est depuis les toilettes des hommes d’un des bâtiments de l’Université de Louvain que plusieurs amateurs d’oiseaux ont aperçu récemment un grand-duc mâle rare. Le rapace nocturne était en train de somnoler, mais secouait de temps en temps ses plumes en poussant son cri typique, qui résonne.

Ces dernières semaines, le grand-duc mâle a encore été aperçu plusieurs fois dans et autour de Louvain, plus récemment en compagnie d’une femelle. En d’autres endroits de Flandre, ce hibou a également été aperçu. Un exemplaire s’est d’ailleurs montré cette semaine à Gavere, en Flandre orientale.

Sauvage ou pas ?

Immanquablement, les amateurs d’oiseaux se posent la question : s’agit-il d’un hibou sauvage ou d’un rapace vivant en captivité et qui s’est échappé ? Les grands-ducs peuvent être élevés de façon légale comme animaux de compagnie, et régulièrement l’un d’eux s’échappe. "Ces exemplaires sont facilement intégrés aux populations sauvages", précise le connaisseur Gerald Driessens de l’organisation Natuurpunt. "Quand un grand-duc se rend dans un centre-ville, comme Louvain, il y a de grandes chances qu’il s’est échappé. Dans la nature, les hiboux vivent plutôt dans des régions très boisées".

L’ornithologue amateur Jogchum Vrielink veut donner le bénéfice du doute au grand-duc louvaniste. "C’est vrai que c’est remarquable, mais nous n’avons jusqu’à présent aucune preuve qu’il s’agisse d’un rapace échappé. Une personne affirme avoir remarqué à la patte du hibou mâle les restes d’un bracelet en cuir, mais personne n’a pu le confirmer". Le grand-duc montrant rarement ses pattes, il est difficile d’évaluer si c’est un exemplaire sauvage ou provenant de la captivité.

D’après Vrielink, les deux hiboux louvanistes se comportent de façon "correcte". "Ils ne font pas des choses folles, ils dorment pendant la journée, et ils n’ont pas de plumes des ailes endommagées, ce qui arrive parfois chez les oiseaux en captivité". "D’autre part, on a déjà signalé des grands-ducs dans d’autres centres urbains européens, comme à Helsinki. Et au centre de Maasmechelen, dans le Limbourg, des grands-ducs ont déjà couvé sur un toit".

Chargement lecteur vidéo ...

Le grand-duc se répand

Le hibou grand-duc semble se plaire en Flandre, constate Gerald Driessens. "Nous estimons qu’il y a actuellement entre 40 et 50 couples reproducteurs en Flandre, mais il s’agit sans doute d’une grosse sous-estimation et ils sont bien plus nombreux". Les hiboux grands-ducs semblent surtout se reproduire dans les forêts du Limbourg et de la région anversoise, et dans certaines zones du Brabant flamand. En Flandres orientale et occidentale, ils se reproduisent à peine.

Le grand-duc est réellement de retour en Flandre et cela pour plusieurs raisons. De petits animaux qui sont ses proies, comme les mustélidés (hermine et putois notamment), et même de jeunes renards se sont également multipliés en Flandre, ce qui attire les rapaces nocturnes. Ces oiseaux sont également mieux protégés maintenant - interdiction de les chasser, de braconner ou de les combattre dans l’agriculture avec du DDT - et ont ainsi davantage de chances de survivre.

"Actuellement, il semble ne plus y avoir de limites à la multiplication des hiboux grand-duc dans nos contrées", conclut Driessens. "On a même déjà signalé des couples reproducteurs sur les falaises de craie au nord de la France. Ce rapace semble se trouver partout une place”.

Pour protéger ces oiseaux rares, nous ne précisons pas l’endroit exact où le rapace a été aperçu à Louvain. Malgré sa multiplication en Flandre, le hibou grand-duc reste en effet une espèce fragile.

Les plus consultés