Une clinique bruxelloise administre par erreur une dose de rappel à des jeunes pour partir en vacances au ski

Au centre hospitalier Valida à Berchem-Saint-Agathe, une mère a fait administrer à ses enfants de 12 et 15 ans une dose de rappel ("booster") du vaccin anti-covid. La mère a été surprise que l'hôpital autorise cette 3e dose car le ministre ne l’a pas encore approuvée pour les jeunes de moins de 18 ans.

"Ma fille de 15 ans et mon fils de 12 ans veulent partir faire du ski pendant les vacances de carnaval et ont besoin d'une dose de rappel", a expliqué la mère. "J'ai d'abord contacté le centre de vaccination, mais ils m'ont dit qu'ils ne faisaient pas de rappels aux moins de 18 ans. Mais ma fille avait entendu dire par une camarade de classe qu'ils le faisaient dans un hôpital de Bruxelles. Hier, nous nous sommes donc rendus au centre hospitalier Valida de Berchem-Sainte-Agathe et mes enfants, comme certains de leurs camarades de classe, ont été vaccinés sans problème. Aucune question n'a même été posée."

Cette vaccination est très étonnante car l’administration d’une dose de rappel n’a pas encore été approuvée par les autorités compétentes pour les moins de 18 ans. Un avis est attendu du Conseil supérieur de la Santé, ainsi que le feu vert de l'Agence européenne des médicaments (EMA).

Inge Neven, chef de l'inspection sanitaire de Bruxelles, répond : "Cela ne peut pas se faire. Les discussions sont en cours, rien n'a encore été décidé. Je comprends la question et l'inquiétude des parents. Mais tant qu'il n'y a pas d'approbation, ce n'est pas possible. Je vais contacter l'hôpital pour arrêter cela."
 

Administré par "erreur"

Entre-temps, le centre hospitalier Valida de Berchem-Saint-Agathe a fait savoir qu'il s'agissait d'une erreur. L'hôpital va informer à nouveau son personnel des règles actuelles en matière de vaccination.

Les plus consultés