Le gouvernement a fixé un cadre pour la restitution de biens liés au passé colonial

Le Conseil des ministres a approuvé ce vendredi en première lecture le cadre juridique visant à la restitution des biens liés au passé colonial de la Belgique. C’est ce qu’a annoncé le Secrétaire d'État chargé de la Politique scientifique Thomas Dermine. Le gouvernement a également approuvé le projet d'accord bilatéral de coopération scientifique et culturelle avec la République démocratique du Congo (RDC), en vue de la reconstitution du patrimoine culturel congolais par la restitution et le retour des biens liés à leur passé commun.

Le gouvernement fédéral a aussi mandaté le Secrétaire d'État Dermine (photo, à g.), ainsi que la ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès et sa collègue à la Coopération au développement Meryame Kitir (photo, à dr.) de discuter déjà du projet d'accord de coopération avec les autorités de la RDC. Des contacts diplomatiques ont été établis lors de la visite du Secrétaire d'État fin novembre en République démocratique du Congo.

"Depuis ma prise de fonction, j'ai beaucoup travaillé sur ce dossier concernant la reconstitution du patrimoine culturel congolais. Aujourd'hui, c'est une étape très importante qui a été franchie. Nous nous réjouissons avec mes collègues du gouvernement de pouvoir intensifier le dialogue bilatéral avec les autorités congolaises sur ce sujet important dans les prochains mois", précisait le Secrétaire d'État Thomas Dermine.

Des milliers d'objets (œuvres d'art, objets de tradition, armes, drapeaux, notamment) sont en effet conservés, mais aussi étudiés et valorisés dans les Établissements scientifiques fédéraux relevant du SPP Politique scientifique, à savoir notamment au Musée royal de l'Afrique centrale, à l’Institut royal des Sciences naturelles, et aux Musées royaux d'Art et d'Histoire.

Les plus consultés