Chargement lecteur vidéo ...

Simon Gronowski, enfant du 20e convoi vers Auschwitz : "Une enquête sur le rôle de la SNCB est primordiale"

Ce 27 janvier, comme partout dans le monde, les victimes de l’Holocauste ont été commémorées au Parlement fédéral. La date marque en effet la libération du camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau en 1945. Jeudi, le gouvernement fédéral et le Sénat ont dans la foulée annoncé vouloir faire la lumière  sur le rôle de la SNCB dans le transport des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Une enquête indépendante va donc avoir lieu. Une décision "nécessaire pour l’Histoire avec un grand H", estime Simon Gronowski, rescapé de la déportation.

Simon Gronowski est aujourd’hui âgée de 90 ans. Le 19 avril 1943, à l'âge de 11 ans, il réussit à se sauver en sautant d'un train qui partait de la caserne Dossin, à Malines. La destination de ce 20e convoi était Auschwitz-Birkenau.

Une équipe de l’émission Terzake (VRT) l’a rencontré au sein de la caserne Dossin et l’a interrogé sur la valeur historique d'une enquête sur le rôle de la SNCB pendant les déportations de la Seconde Guerre mondiale.

"L’intérêt de cette enquête, c’est l’Histoire avec un grand H", a-t-il notamment expliqué. "Il ne s’agit pas de demander des dommages et intérêts, 75 ans après les faits. Ce n’est pas ça le but. Le but, c’est d’enrichir l’histoire et la connaissance. Parce que pour bien combattre un mal, il faut connaître ce qui s’est passé", précise-t-il.

Ecoutez ci-dessous l’entretien avec Simon Gronowski :

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés