Chargement lecteur vidéo ...

En images : Bart De Wever joue le rôle d’un preneur d'otages lors d’un exercice de la police anversoise

Cela fait plusieurs mois que les pompiers et la police d'Anvers s'entraînent ensemble pour apprendre à libérer en toute sécurité les victimes d'un incident armé. Dans ce genre de scénario,  l’intervention est effectuée par une équipe de sauvetage par extraction de victimes (CE-RT), dans laquelle la police est en charge de la sécurité et les pompiers de l'évacuation. Lors d'un exercice de démonstration, le bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever (N-VA), s’est glissé dans la peau d’un preneur d'otages. 

La coopération entre la police et les pompiers pour libérer les victimes d'incidents armés est une méthode de travail unique dans notre pays. La police arrive d'abord sur les lieux pour tenter de neutraliser les auteurs, puis les pompiers sont intégrés pour libérer un maximum de victimes. La formation est destinée à tout le personnel de première ligne de la police et des pompiers.

Lors d'un exercice de démonstration, effectué mercredi dans un établissement scolaire abandonné, plusieurs "suspects" devaient tenter de faire le plus de victimes possible. Bart De Wever a joué le rôle du preneur d'otages, mais aussi de la victime. "Je devais de toute façon tenir la conférence de presse pour présenter l’équipe CE-RT à la presse, et l'idée m'est venue de jouer un quart d'heure en tant que terroriste et victime. Une fusillade comme celle-là est tout de même assez impressionnante", a commenté le bourgmestre anversois à l’issue de l’exercice. 

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés