©VRT â Jonas Leupe

Perquisition à la VRT dans le cadre d’une enquête sur une possible fraude sous l’ancienne direction

Des enquêteurs de la police judiciaire fédérale ont mené mercredi huit perquisitions, dont une au siège de la VRT à Bruxelles. La perquisition s'inscrit dans une enquête sur de possibles fraudes aux contrats sous la précédente direction. Le parquet de Bruxelles n’a pas souhaité faire de commentaires.

Le parquet a ouvert une enquête en novembre 2020 sur d'éventuelles irrégularités dans des contrats conclus par le service public flamand. Elle faisait suite à une enquête d'Audit Vlaanderen, l'agence d'audit de l'administration flamande sur les contrats d'exclusivité de la VRT.

Si le rapport qui en est ressorti n'a pas été rendu public, la VRT a reconnu que le rapport rédigé avait mis au jour des problèmes au sein de certains de ses services. Fin mai 2021, un juge d'instruction s'est emparé de l'enquête.

"Il s'agit de problèmes du passé"

L'actuel directeur-général de la VRT, Frederik Delaplace, a déclaré coopérer pleinement avec l'enquête: "Sur la base des recommandations d'Audit Vlaanderen, de nombreuses procédures et méthodes de travail ont été adaptées à la VRT entre-temps. Des efforts qui sont également reconnus par Audit Vlaanderen dans son rapport : ‘En 2021, la VRT a pris des mesures importantes pour répondre aux recommandations, et a même entrepris des actions supplémentaires’".

Le ministre flamand des Médias Benjamin Dalle (CD&V) compte pour sa part sur la totale coopération de la VRT dans le cadre de l'enquête. "Il est important d'indiquer qu'il s'agit de problèmes du passé", a-t-il souligné. Le ministre indique par ailleurs ne pas vouloir davantage commenter une enquête judiciaire en cours. "Nous avons résolu les problèmes avec fermeté", a-t-il assuré. "Je ne peux pas changer le passé. Ce qui compte c'est l'avenir. Avec le nouveau CEO, le nouveau conseil d'administration, le nouveau contrat de gestion et tout ce que nous avons construit, nous pouvons faire en sorte que cela ne puisse plus se produire ni aujourd'hui ni demain", a-t-il conclu.

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés