BELGA/HANDOUT

La sécheresse ralentit la navigation sur le canal Gand-Terneuzen

La sécheresse qui sévit actuellement complique la navigation sur le canal Gand-Terneuzen (photo), particulièrement pour les bateaux à fort tonnage. Le tirant d'eau des navires (partie immergée) est désormais limité à 12,35 mètres au lieu de 12,50 mètres en temps normal, ce qui oblige les navires à réduire le poids de leur cargaison, souligne North Sea Port. Les écluses sont aussi moins souvent ouvertes, pour que l’eau coule moins vite vers la mer. Ce qui entraine des temps d’attente pour la navigation intérieure.

"Pour les grands navires de 30.000 tonnes, cela signifie qu’une partie importante de la cargaison ne peut pas être transportée", précisait Johan Bresseleers du North Sea Port, la fusion entre les ports de Gand, Terneuzen et Flessingue. Les grands navires sont ainsi partiellement déchargés à Terneuzen, afin de réduire leur tirant d'eau. La cargaison déchargée est ensuite amenée à la destination finale dans des barges.

Autre conséquence: les écluses de Terneuzen, aux Pays-Bas, restent fermées plus longtemps à marée basse afin de limiter l'écoulement des eaux du canal dans l'Escaut occidental. L'accès aux écluses est désormais fermé pendant huit heures par jour. Cette mesure entraîne des temps d'attente plus importants pour les bateaux souhaitant rallier le port de Gand.

Il s'agit du troisième été consécutif au cours duquel le niveau du canal Gand-Terneuzen baisse en raison de la sécheresse. La fermeture plus longue des écluses est également appliquée au complexe d’écluses d’Evergem (photo), en Flandre orientale.

Les plus consultés