James Arthur Photography

Le niveau des nappes phréatiques et le débit des voies navigables au plus bas en Flandre

En raison de la sécheresse persistante, le niveau des eaux souterraines en Flandre a considérablement baissé. Le niveau des nappes phréatiques est déjà "bas à très bas" dans 79 % des points de mesure, et le niveau des cours d'eau baisse aussi sensiblement. À 18 % des points de mesure de nos cours d'eau, les débits moyens sont historiquement bas. C'est ce que montrent les nouveaux chiffres de l'Agence flamande pour l'environnement (VMM). Alors que la nature et l'agriculture (et maintenant, progressivement, la navigation aussi) sont confrontées à de plus en plus de problèmes, notre approvisionnement eau potable n'est pas encore menacé.

Selon les derniers chiffres, la Flandre est confrontée à des niveaux d'eau souterraine bas dans 44 % des points de mesure et à des niveaux très bas dans 35 % d'entre eux. À titre de comparaison, il y a un mois, ces chiffres n'étaient respectivement que de 31 et 13 %. Le nombre d'endroits où le niveau des eaux souterraines est bas ou très bas a donc presque doublé, passant de 44 à 79 % en l'espace d'un mois.

Les chiffres pour le début du mois d'août sont encore pires que ceux de l'été de 2020, où des niveaux d'eau souterraine bas ou très bas n’avaient été enregistrés "que" dans 75 % des points de surveillance. Il y a un an, durant l'été 2021, qui était plus humide, ce n'était le cas que pour 7 % des points de mesure.

L'important déficit de précipitations et le mois de juillet extrêmement sec ont un effet croissant. Dans certaines régions, le déficit de précipitations (qui comprend également l'évaporation) a déjà atteint plus de 300 millimètres ou 300 litres d'eau par mètre carré depuis le 1er avril, début de l'été hydrologique. C'est le cas, entre autres, dans certaines parties de la Flandre occidentale.
 

Les débits des voies non-navigables chutent également fortement partout

Dans les plus petits cours d'eau et voies les non navigables le niveau de l'eau est très bas. A 53% des points de mesure dans l'ensemble de la Flandre, des débits moyens sur 14 jours très bas et bas sont actuellement mesurés. Dans certains endroits, des débits bas records ont même été mesurés, comme à plusieurs endroits en Flandre occidentale et dans les bassins de la Dendre et de la Dyle, malgré une interdiction de pompage par les agriculteurs en vigueur depuis plusieurs semaines.

"Dans 20 % des endroits, nous avons mesuré des valeurs basses que nous n'avions jamais vues auparavant", déclare Katrien Smet du VMM. "C'est un très gros problème pour la nature, pour la faune et la flore. Beaucoup de poissons sont déjà morts. Certains ont fui, mais dans certains endroits, la seule eau sont les rejets d'une station d'épuration ou d'une entreprise. L'impact sur la nature est très important."

Les grandes voies navigables commencent également à en ressentir les effets. "De nombreuses mesures doivent être prises pour les maintenir navigables", indique Katrien Smet.
 

La situation est grave et est surveillée de près
Katrien Smet (Agence flamande pour l'environnement)

Sur le canal Gand-Terneuzen, un axe économique important, les navires doivent être moins chargés car le niveau d'eau a baissé. Sur le canal Albert, tout aussi fréquenté, des pompes ont été installées aux écluses afin de s'assurer qu'il n'y a pas trop de perte d'eau à chaque ouverture de l'écluse.

"La situation est grave et fait l'objet d'un suivi attentif", déclare la porte-parole Katrien Smet. Toutefois, elle souligne également que la Flandre est mieux armée contre la sécheresse qu'il y a quelques années, du moins en ce qui concerne notre approvisionnement en eau potable.

Lundi, le groupe consultatif sur la sécheresse discutera à nouveau de la situation de la sécheresse. Aucune nouvelle mesure n'a été prise lundi dernier, mais cela pourrait changer prochainement si le temps reste sec. C'est d'ailleurs le cas, avec beaucoup de soleil le week-end prochain et des températures qui remontent, voire une possible vague de chaleur en milieu de semaine prochaine...

 

Les plus consultés