TotalEnergies va utiliser de l’eau recyclée sur ses sites industriels à Anvers

TotalEnergies veut économiser à terme 9 milliards de litres d'eau potable de distribution par an en utilisant un procédé de traitement durable des eaux usées pour ses sites industriels à Anvers. Le géant de l'énergie a conclu à cette fin un accord à long terme avec la compagnie des eaux Water-link.

Sous le nom de Waterkracht, Water-link développe, en collaboration avec la société circulaire Ekopak et la société d'investissement flamande PMV, une station d'eau de refroidissement qui pourra transformer les eaux usées traitées par Aquafin en eau de refroidissement. L'usine produira 20 milliards de litres d'eau par an, ce qui équivaut à la consommation d'eau de 600 000 habitants. Le projet devrait être opérationnel d'ici 2025.

"Grâce à ce nouveau contrat à long terme avec Water-link, TotalEnergies à Anvers utilisera une eau de traitement durable et réduira sa consommation d'eau potable de 90 %. Nous contribuerons ainsi de manière significative au projet Blue Deal du gouvernement flamand, qui vise à lutter contre la sécheresse et le manque d'eau", explique Jacques Beuckelaers, directeur général de TotalEnergies Anvers.
 

Les eaux usées de 280.000 habitants d’Anvers

"Nous cherchions surtout une autre source d'approvisionnement en eau : nous ne voulions plus l’eau du canal Albert, mais les eaux usées de tous les Anversois. Elle provient des usines de traitement des eaux usées d'Aquafin. Nous allons améliorer l'eau qui a déjà été traitée pour en faire une eau de refroidissement de haute qualité pour les usines de production".

TotalEnergies avec ses raffineries est une de ces entreprises qui a besoin de beaucoup d'eau pour fabriquer des carburants. "Nos processus industriels ont besoin de refroidissement. Nous le faisons avec les tours de refroidissement", explique Jacques Beuckelaers, PDG.

"Aujourd'hui, nous utilisons quelque 10 milliards de litres d'eau potable de distribution par an. Dans les années à venir, ce sera dix fois moins. 9 milliards de litres seront alors remplacés par des eaux usées. C'est ce que consomment chaque année quelque 280 000 personnes, soit plus de la moitié des habitants de la ville d'Anvers.

TotalEnergies est aujourd'hui un pionnier, mais l'objectif est que, d'ici cinq ans, la moitié des eaux industrielles d'Anvers soit remplacée par des eaux usées purifiées.
Water-Link va également construire une nouvelle usine à cet effet. "Nous allons y produire environ 20 milliards de litres d'eau de refroidissement. Ce sont 20 milliards de litres qui seront économisés dans nos usines d'eau potable", conclut Cosaert.
 

Les plus consultés