149 supporters reçoivent une interdiction de stade après le match Antwerp-Francfort

Les émeutes qui ont eu lieu avant, pendant et après le match de Conference League entre le Royal Antwerp F.C. et Eintracht Frankfurt l'an dernier à Anvers ont entraîné une interdiction de stade pour 105 supporters de Francfort et 44 de l'Antwerp, indiquait ce vendredi la police anversoise.

Le match du 30 septembre 2021, qui s'est soldé par une victoire 0-1 des Allemands, a été gâché par les supporters des deux équipes. Avant le coup d'envoi de la rencontre, une centaine de supporters de Francfort avaient été interpellés pour l'attaque d'un café de supporters anversois près du Bosuil. Pendant le match, il y a eu une bagarre dans la tribune et un supporter anversois a lancé une fusée éclairante sur le gardien visiteur.

Les 105 supporters de Francfort identifiés ont finalement reçu chacun une interdiction de stade de 24 mois. Des amendes d'un montant total de 51.300 euros ont également été infligées.

Du côté anversois, 44 personnes ont été condamnées à un total de 76,5 ans d'interdiction de stade et à des amendes d'un montant total de 43.800 euros.

Méthode d’identification

La police et le parquet anversois avaient entamé une enquête immédiatement après le match. "Lors de rencontres à risque, notre équipe de preuve filme. Si des bagarres éclatent, par exemple, cette équipe essaye d’avoir les meilleures images possible des principaux protagonistes", expliquait Wouter Bruyns (photo) de la police anversoise à Radio 2.

"Nous conservons une liste des visages de ces personnes. Lors de matchs suivants, nous surveillons alors en civil dans le stade et nous recherchons ces visages. Dès que nous identifions l’un d’eux, nous indiquons au supporter en question que des images ont été prises de lui à l’occasion de faits spécifiques et que nous souhaitons l’auditionner. Nous lui demandons ainsi aussi de décliner son identité".

Les plus consultés