Anvers qualifiée de 3e ville au monde la plus favorable aux vélos

La ville d’Anvers a obtenu la troisième place - avec un score de 60,51 sur 100 - à l’Index global des villes cyclables 2022 (Global Bicycle Cities Index). Cet index évalue à quel point 90 villes sont ouvertes au vélo, sur base de critères tels que l’infrastructure, la sécurité ou les systèmes de partage de vélos (photo). L’Association anversoise des cyclistes (Antwerpse Fietsersbond) estime cependant que la 3e place attribuée à Anvers donne une image erronée de la situation. "Ce bon résultat a été obtenu en dépit de la gestion de la ville plutôt que grâce à cette gestion".

L’Index des villes les plus favorables aux vélos est une initiative du bureau international d’assurance Luko. Il repose sur beaucoup de chiffres, comme le nombre de vélos partagés et de postes pour retirer et remettre ces vélos, le nombre d’accidents et de décès impliquants des cyclistes, notamment. Mais la qualité de l’infrastructure est également prise en compte, tout comme le nombre de magasins de vélos.

Le résultat de cette évaluation satisfait beaucoup l’échevin anversois de la Mobilité, Koen Kennis. "Je suis particulièrement content de cette troisième place pour Anvers, avant tout parce qu’elle est étayée par des chiffres. Partout des mesures sont prises pour pouvoir davantage rouler à vélo dans les villes. En tant que ville, il est important de ne pas perdre le peloton et de continuer à investir. C’est ce que nous faisons à Anvers. Avec nos citoyens, nous sommes en train d’en faire une vraie ville cyclable. Nos systèmes de partage de vélos obtiennent de très bons points dans l’index. Les "vélokes" ont réellement permis de redonner le goût du vélo aux Anversois. Mais nous continuons évidemment à investir dans l’infrastructure".

Image erronée ?

L’Association anversoise des cyclistes souligne que ces investissements sont essentiels. "Les index comme celui-ci donnent une image très erronée de la situation. Dans certains domaines, Anvers obtient effectivement de bons résultats. Comme pour le système de partage de vélos. Mais les index ne peuvent valider une politique. La ville obtient de bons résultats grâce à des initiatives comme le dimanche sans voiture. Mais elle obtient un score médiocre sur le plan de l’infrastructure".

"Si l’on considère les investissements entrepris par la ville en matière d’infrastructure pour les vélos, ils sont sous la moyenne. Le bon score d’Anvers est obtenu malgré la politique de la ville en la matière, plutôt que grâce à cette politique", nuance Renaat Van Hoof.

Voici les résultats de l’Index global des villes cyclables 2022.

Les plus consultés