Une minute de silence après un nouvel accident mortel impliquant un cycliste à Oostakker

Un cycliste est décédé vendredi après-midi après avoir été heurté par un camion, chaussée d'Anvers à Oostakker dans la région de Gand (Flandre orientale).

Un cycliste est décédé vendredi après-midi après avoir été heurté par un camion, chaussée d'Anvers à Oostakker dans la région de Gand (Flandre orientale). Un cycliste y avait déjà perdu la vie en 2002, puis en 2018. "C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase", fait écho Wies Callens, du Fietsersbond l'Union flamande des cyclistes . Lors de sa journée annuelle une minute de silence a été respectée à la mémoire de la victime.

Le croisement de la Antwerpsesteenweg (N70) et des entrées et sorties du périphérique de Gand est connu depuis des année comme un carrefour dangereux. L'accident d'hier est déjà le troisième accident mortel impliquant des cyclistes au cours des 20 dernières années. En 2018, Nikita Everaert, 16 ans, est morte au même endroit alors qu'elle se rendait à l'école à vélo. "Il est difficile de comprendre que 4 ans après un tel accident, il y ait en ait un autre", a déclaré Wies Callens du Fietsersbond.

Ce carrefour dangereux est depuis longtemps dans le collimateur des autorités flamandes. Par conséquent, des travaux ont été lancés il y a quelques mois pour le modifier, mais ces travaux ne seront pas achevés avant 2024. "Il n'y a donc manifestement pas de manque de volonté politique", poursuit Wies Callens, "mais pourquoi cela prend-il toujours autant de temps ? Y a-t-il alors une pénurie de main-d'œuvre ?"
 

S'engager pour des détournements sûrs

Wies Callens demande également que la sécurité des cyclistes soit renforcée sur les sites de construction où l'on s'occupe de l'infrastructure routière. "Les déviations ne sont souvent pas assez sûres aujourd'hui. Il suffit de regarder l'Oude Dokken où des travaux bloquent une piste cyclable depuis deux ans maintenant. Dans ce cas, vous devez offrir aux cyclistes une nouvelle piste cyclable sûre. Il y a encore beaucoup de travail à faire à ce sujet en Flandre".

Les plus consultés