Stad Diest

L’opération "Cimetière" lancée en Flandre occidentale pour trouver des réponses dans des dossiers de disparition

La cellule Personnes Disparues de la police fédérale a lancé un appel aux citoyens, communes et responsables de cimetières afin de recueillir de nouveaux éléments ou indices dans d'anciens dossiers de disparition. Dans un premier temps, l'opération se concentre sur l'exhumation des corps non identifiés dans la province de Flandre occidentale, mais l'objectif est d'étendre l'action au reste du pays. 

Créée en 1995, cette cellule résout chaque année 95% des affaires de disparition qu'elle prend en charge. Cependant, 5% d'entre elles demeurent donc non éludées, déplore la police fédérale. Derrière chaque disparition, il y a des familles et des proches avec des questions sans réponse, rappelle-t-elle.

Menée à grande échelle, cette opération "Cimetière" a pour but de trouver des réponses dans des dossiers souvent très anciens et plus vieux que la cellule Personnes Disparues.  

Plusieurs sortes d’affaires non résolues

Ces affaires non résolues peuvent prendre plusieurs formes. D'abord, il y a les dossiers de disparition en cours. La majorité d'entre eux sont conservés dans les archives de la cellule.

Il y a également les dossiers antérieurs à la création de la cellule ou à l'arrêt depuis de nombreuses années et qui ont dû être effacés des bases de données de la police, par souci de respect de la vie privée des personnes. 

Enfin, il y a les affaires concernant de nombreux corps ou parties de corps sur lesquels il manque un nom. Grâce à cette opération Cimetière, la cellule a déjà résolu trois dossiers. Trois corps ont ainsi récupéré leurs identités et leurs proches ont obtenu des réponses, se réjouit la police fédérale, qui espère faire avancer d'autres enquêtes. 

Comment aider

Trois possibilités s'offrent aux personnes voulant mettre la main à la pâte. Tout d'abord, l'opération bat actuellement son plein dans la province de Flandre occidentale, où plusieurs corps non identifiés ont été répertoriés. A la demande du parquet local, la police a dès lors publié sur son site web 15 avis de recherche pour lesquels il manque des renseignements ou des indices utiles pour faire avancer les dossiers. Le public est invité à parcourir ce site.

La cellule Personnes Disparues appelle par ailleurs les gérants de cimetières, les autorités communales et les zones de police locales à signaler les tombes où reposent des personnes non identifiées. Dans un premier temps, l'opération se concentre sur l'exhumation des corps non identifiés dans la province de Flandre occidentale mais l'objectif est d'étendre l'action au reste du pays.

Enfin, la cellule appelle les familles, les proches et les connaissances d'une personne portée disparue dont le dossier n'est sans doute plus ouvert au sein des services de police à prendre contact avec elle.

Les plus consultés