PEAKSTOCK / SCIENCE PHOTO LIBRARY

La myopie constatée à un âge précoce chez un nombre croissant d’enfants

Les cas de myopie ont bondi d'environ 25% ces six dernières années en Belgique chez les enfants, en raison de l'augmentation du temps passé devant un écran de télévision, de smartphone et d’ordinateur. C’est ce qu’a révélé l'Association professionnelle des opticiens et des ophtalmologues de Belgique (APOOB). A l'occasion de la 18e Semaine de la Vision, qui aura lieu du 8 au 15 octobre, elle invite chacun à faire un examen de la vue. Elle souligne également que, si des gouttes spéciales pour les yeux et le port de lunettes aident les jeunes à voir correctement, la myopie peut mener à un âge plus avancé à une baisse importante de la vue voire même à la cécité. Les ophtalmologues rappellent que des activités en plein air, pendant au moins deux heures par jour, peuvent freiner une détérioration de la vue.

Un examen de la vue peut se faire gratuitement chez les opticiens et les optométristes participants à l'action sectorielle. Selon des données de l'Institut national d’assurance maladie et invalidité (Inami), les dépenses d'assurance maladie ont augmenté de 27,3% chez les jeunes de 8-18 ans entre 2015 et 2021. Il s'agit principalement de la myopie, mais aussi de l'hypermétropie et l'astigmatisme, loin derrière.

"Je vois de plus en plus de jeunes enfants qui deviennent myopes dès l’âge de 4, 5 ou 6 ans, au lieu de 10 ou 12 ans dans le temps", indiquait à VRT NWS Patricia Delbeke, présidente de l’APOOB. "La myopie apparait donc plus tôt, un nombre accru d’enfants sont myopes et les troubles de la vision sont plus importants".

L'association veut dès lors sensibiliser à une bonne "hygiène visuelle", afin de prévenir la myopie ou freiner son évolution. "Si vous passez beaucoup de temps devant un écran, vos muscles oculaires sont constamment sous tension. Vous devez les faire reposer régulièrement. Un mode de vie sain est également utile : buvez plus d'eau, et moins d'alcool ou de café", recommande Charles Bruninx, conseiller à l'APOOB.

"Les enfants et les jeunes devraient passer deux heures par jour à l'extérieur, au lieu d'être rivés à un écran", estime-t-il. "La règle du 20-20-2 est également un bon guide", selon le conseiller. "Pour 20 minutes de temps d'écran intense, il faut détourner le regard pendant 20 secondes afin de détendre les yeux. Le dernier 2 représente deux heures passées à l’air libre, la lumière extérieure étant bénéfique pour tout le monde, enfants comme adultes", ajoute Bruninx.

L'APOOB recommande également de maintenir une distance d'au moins 30 centimètres entre les yeux et le livre ou l'écran, d'éviter de lire avec une veilleuse ou encore de placer son bureau ou celui de son enfant à proximité d'une fenêtre avec vue sur l'extérieur. L'association a, par ailleurs, lancé une nouvelle campagne afin de travailler avec les écoles sur l'éducation visuelle.

"Le but est de sensibiliser les enfants, mais aussi de les inciter à consulter un ophtalmologue plus tôt. C'est toujours la première étape, plus jeune est l’enfant mieux c’est. Les enseignants sont souvent les premiers à remarquer qu'un enfant ne peut pas voir correctement au tableau, par exemple", explique Charles Bruninx.

Comment prévenir une myopie très précoce ?

"Le gros problème est que la myopie des jeunes enfants peut évoluer rapidement, pour passer à -5 ou -6", met en garde Patricia Delbeke, présidente de l’APOOB. "A l’âge adulte ils resteront très myopes et courent un risque très accru de développer des troubles oculaires, comme un décollement de la rétine ou un saignement dans les yeux. Ces complications peuvent mener à une déficience visuelle ou même la cécité. Nous pouvons réellement parler d’épidémie parce que beaucoup de problèmes de la vue peuvent se présenter à un âge plus avancé, qui peuvent avoir des conséquences socio-économiques pour le patient et pour la société".

Les habitudes de vie influencent l’apparition toujours plus précoce de la myopie. "Il s’agit toujours d’une interaction entre différents facteurs, comme l’hérédité, mais aussi un temps plus long passé devant des écrans, au détriment de temps passé à l’air libre, exposé à la lumière du jour. Nous conseillons aux enfants de passer deux heures par jour à l’air libre, à jouer ou faire du sport", résumait Patricia Delbeke.

"Actuellement, nous nous concertons avec l’organisation Kind & Gezin pour qu’elle sensibilise les jeunes parents. Eviter la myopie commence dès le berceau. Cela ne demande pas beaucoup d’effort de faire jouer les jeunes enfants à l’extérieur, voire même de les faire dormir à la belle étoile", concluait la présidente de l'Association professionnelle des opticiens et des ophtalmologues de Belgique.

© Manon Bruininga Fotografie

Les plus consultés