Copyright Maskot .

L’enseignement flamand recevra 525 millions d’euros en plus ces cinq prochaines années

En Flandre, l'enseignement bénéficiera d'une enveloppe supplémentaire de 525 millions d'euros durant les cinq prochaines années. C’est ce qu’a décidé le gouvernement régional ce vendredi lors de ses discussions budgétaires. Rien que cette année, 67 millions d’euros seront libérés pour permettre aux écoles de faire face à la hausse des factures énergétiques.

Le même montant leur sera également alloué l'année prochaine. Quelque 83 millions sont en outre prévus annuellement, dont 25 millions pour le supérieur et 58 millions pour l'enseignement obligatoire. Les écoles techniques et professionnelles recevront 10 millions supplémentaires, les coûts de matériels et d'énergie y étant plus importants.

Le gouvernement a par ailleurs décidé de libérer 100 millions d'euros - en plus des 525 millions - afin de proposer des prêts sans intérêt aux établissements scolaires pour affronter leurs factures énergétiques, annonce le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts.

Jeudi, lors de sa Déclaration de septembre, le ministre-président flamand Jan Jambon avait déjà indiqué que la ministre régionale de la Mobilité, Lydia Peeters, avait obtenu un budget complémentaire de 25 millions d'euros par an pour le transport scolaire dans l'enseignement spécialisé.

PA Wire/PA Images

Bruxelles : il manque 360 enseignants dans les écoles néerlandophones

Les écoles néerlandophones de Bruxelles recherchent depuis la fin du mois d'août quelque 360 enseignants, a annoncé ce vendredi Sven Gatz, le ministre bruxellois et responsable de l'enseignement au sein du collège de la Commission communautaire flamande (VGC). Il s'agit d'un problème croissant et présent depuis quelques années, surtout dans la capitale, selon Sven Gatz, qui assure par ailleurs que le problème est en passe d'être résolu.

Début janvier 2022, il manquait 523 professeurs dans l'enseignement néerlandophone à Bruxelles, y compris les malades de longue durée. En septembre 2022, il en manque 360, soit 272 postes vacants et 88 malades de longue durée à remplacer.

Cette pénurie touche surtout les écoles primaires où il manque 181 instituteurs et où il y a 50 absences de longue durée. Dans les écoles secondaires, ces nombres s'élèvent respectivement à 73 et 24. La VGC a pris l'initiative d'interroger les établissements scolaires néerlandophones en Région bruxelloise étant donné que la Flandre ne suit pas la problématique. "Je tiens toutefois à préciser que nous ne disposons pas d'une vue d'ensemble, car le taux de réponse des écoles est de 80% environ", précise Sven Gatz.

Jasper Jacobs

Les plus consultés