Patrick Post

Une Néerlandaise anonyme fait don de 5 millions d’euros à Bruges, par amour pour la ville

Une dame originaire des Pays-Bas mais qui résidait à Bruges (Flandre occidentale) et qui y est récemment décédée, a fait don de l’équivalent de 5 millions d’euros à la ville qu’elle aimait tant. Pour l’administration communale, c’est une aide financière bienvenue et donc très appréciée.

La dame était venue s’installer dans le centre de Bruges il y a huit ans. Elle y avait développé un lien tellement chaleureux avec la ville qu’elle a décidé de lui léguer tout ce qu’elle possédait, après sa mort. Elle est décédée le 14 septembre dernier, à l'âge de 80 ans, dans son habitation brugeoise. Sa famille était active dans le secteur industriel. 

Un testament a été retrouvé, rédigé un an auparavant, dans lequel la dame lègue l’entièreté de sa fortune à la ville de Bruges. Au total, cela représente 5 millions d’euros : 3,3 millions d’euros sur un compte d’épargne, sa maison d'une valeur de 700.000 euros, et quelque 945.000 euros de titres et autres actifs financiers.

Je n’ai encore jamais vécu une donation d’une telle ampleur
Dirk de fauw, bourgmestre de Bruges

L’administration de la ville historique qui fait rêver tant de touristes se dit très agréablement surprise par cette donation. Le bourgmestre Dirk de fauw précise que "la ville reçoit de temps en temps des donations à la suite de décès. Mais la plupart du temps, il s’agit de plus petites sommes ou de biens. Je n’ai encore jamais vécu une donation de cette ampleur".

Les villes et communes traversent actuellement des temps difficiles en raison de la crise énergétique. Un don de 5 millions d’euros est donc une très bonne nouvelle. "Les coûts d’énergie pour nos bâtiments, nos musées, nos centres culturels et sportifs explosent. Le testament ne mentionne pas à quelles fins la donation doit être utilisée. Nous allons voir à quoi cet argent pourrait servir et nous allons lui donner une bonne destination", promet le bourgmestre de fauw. 

"Cette dame néerlandaise devait en effet vraiment beaucoup aimer Bruges", estime l’échevine des Finances Mercedes Van Volcem. "C’est un coup de pouce bienvenu. Nous sommes ravis que des citoyens aiment notre ville". 

Il ne sera pas possible de remercier la dame néerlandaise en donnant son nom à une rue ou une place, car elle a explicitement souhaité rester anonyme.

Les plus consultés