Le rorqual à la dérive en mer du Nord s’est échoué aux Pays-Bas

La carcasse du rorqual commun à la dérive (photo) depuis vendredi dans la mer du Nord s'est échouée en Zélande, aux Pays-Bas. Des opérations de recherche avaient eu lieu samedi afin de retrouver le cadavre, mais en vain. Il a finalement réapparu sur une plage de Zélande, où il attire beaucoup de curieux, malgré l’odeur intense qu’il dégage. Des scientifiques vont maintenant analyser la dépouille du cétacé.

La carcasse s'est échouée à Westkapelle, aux Pays-Bas, a précisé Kelle Moreau de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique. Le cadavre du rorqual à la dérive avait été aperçu vendredi à Zeebrugge. Le cétacé se trouvait alors à quelques kilomètres du littoral, sans être visible depuis la terre ferme. Les opérations de recherche menées essentiellement samedi n'avaient donné aucun résultat.

Une hypothèse suggérait que le cétacé avait été éventré par l'effet de l'accumulation de gaz à l'intérieur de son corps et qu'il avait coulé. Une autre possibilité était qu'il ait dérivé plus loin que ce que les modèles météorologiques avaient prévu et qu'il se trouve déjà au large des côtes des Pays-Bas. Ce qui était finalement le cas.

Le rorqual commun n'évolue généralement pas en mer du Nord, trop peu profonde pour lui. D'après une analyse des courants, il serait arrivé à proximité de la Belgique via la Manche, en provenance de l'océan Atlantique. Ce dimanche matin, Jaap van der Hiele de l’Equipe néerlandaise de secours des animaux marins a été prévenu de la présence du cadavre à Westkapelle. "Je m’attendais à ce que ce soit le rorqual venu de Belgique", indiquait Van der Hiele à VRT NWS. "Je suis allé sur place et j’ai mesuré l’animal. Il fait 14 mètres de long. C’est une image vraiment impressionnante".

Entretemps, le malheureux cadavre attire beaucoup de curieux. Un marathon de marche zélandais passe en plus justement à cet endroit. "Il y a de plus en plus de monde. Le cadavre est protégé par des barrières métalliques, mais il sent de plus en plus mauvais. On voit certains curieux repartir avec des haut-le-cœur", précisait Jaap van der Hiele.

Le rorqual ne sera pas enlevé ce dimanche de la plage de Westkapelle, indique l’Equipe néerlandaise de secours des animaux marins. "Plus tard, il sera amené à un endroit où des échantillons peuvent en être prélevés, pour des études scientifiques. Et ensuite la carcasse sera détruite. Le processus de décomposition a déjà commencé, donc les résultats d’analyse seront moins précis", concluait Jaap van der Hiele.

La carcasse du rorqual sur la plage de Westkapelle, aux Pays-Bas (Images d'Omroep Zeeland)

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés