Le réacteur nucléaire Tihange 3 à l'arrêt, un redémarrage devrait être possible mercredi

Le réacteur nucléaire Tihange 3 s'est arrêté de manière inattendue ce lundi matin. D’après l'opérateur Engie Electrabel, "le personnel a placé Tihange 3 en état de sécurité". Elia indique par ailleurs que l'approvisionnement en électricité ne sera pas affecté.  

Le réacteur nucléaire s’est soudainement arrêté ce lundi aux alentours de 8h25. Le problème semble avoir été causé par une chute de pression dans l'un des générateurs à vapeur. 

Un générateur de vapeur fait passer l'eau chaude de la section nucléaire à la section non nucléaire où elle est transformée en vapeur. "La chute de pression s'est produite dans la partie non nucléaire", a déclaré la porte-parole Hellen Smeets.

"Les causes exactes de cette baisse de pression sont toujours en cours d'analyse à l'heure actuelle, mais il n'y a aucune conséquence pour la sécurité de nos installations, ni pour les travailleurs ou l'environnement. L'arrêt automatique a été effectué entièrement selon les procédures", poursuit-elle.

Tihange 3 devrait pouvoir être redémarré mercredi matin. "Si cette estimation devait changer, nous le communiquerions immédiatement au marché", indique Engie.

"Pas de problème d'approvisionnement"

D’après Elia, le gestionnaire du réseau à haute tension, l'arrêt du réacteur ne pose pas de problème pour l'approvisionnement en électricité. Les cinq autres réactions fonctionnent encore normalement, et les températures sont par ailleurs plutôt clémentes. 

La Belgique compte encore six réacteurs nucléaires actifs. Le septième - Doel 3 - a été déconnecté du réseau le 23 septembre dernier. Tihange 3 a une capacité de 1.038 mégawatts et a été mis en service en octobre 1985. Il s'agit du plus jeune réacteur nucléaire du pays.

Les plus consultés