David Talukdar

Variole du singe : Bruxelles ouvre un 5e centre de vaccination alors que les nouveaux cas se raréfient

Le nombre de nouveaux cas de variole du singe continue à diminuer, une baisse entamée fin juillet-début août, indique le rapport de l'institut de santé publique Sciensano publié mardi soir. Entretemps, la vaccination contre la variole du singe en pré-exposition sera également possible dès jeudi dans un cinquième centre à Bruxelles. Il s’agit du centre Pachéco, situé au numéro 42 du boulevard du même nom.

Un total de 775 cas confirmés de variole du singe ont été signalés au 4 octobre, contre 770 une semaine plus tôt, par les administrations et gouvernements régionaux en Belgique. Il s'agit de 401 cas en Flandre (52%), 281 à Bruxelles (36%) et 93 en Wallonie (12%). Le dernier cas signalé et pour lequel l'information est disponible a déclaré avoir ressenti des symptômes le 26 septembre.

Pour 772 cas, soit 99,6% d'entre eux, le sexe est connu: il y a 764 hommes, cinq femmes et trois personnes qui s'identifient différemment. L'âge de la grande majorité des cas se situe entre 16 et 71 ans. Un cas a été signalé chez un enfant de moins de trois ans. Pour 687 individus (88,6%), les informations sur les symptômes sont connues. Presque tous les patients (96%) présentaient des lésions cutanées. Environ 69,4% présentaient des symptômes généraux tels que de la fièvre ou un malaise général.

Trente-neuf de ces 687 personnes (6%) ont été hospitalisées, 28 en raison du traitement, trois parce que l'isolement à domicile n'était pas possible et huit pour lesquelles la raison était inconnue, rapporte Sciensano. À ce jour, un décès a été signalé chez une personne présentant des problèmes de santé sous-jacents.

Les infections se produisent principalement chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, mais pas exclusivement, précise Sciensano. Sur la base des données concernant la transmission présumée, il apparaît que le virus est principalement transmis par contact sexuel (92%). Environ une personne sur dix (78) déclare avoir participé à un grand événement national ou à l'étranger, au cours duquel il y a eu des contacts sexuels. Mais contrairement au début, la plupart des cas signalés (304) sont liés à des contacts sexuels dans la sphère privée. Sciensano souligne que la collecte et l'interprétation de ces données sont limitées par le fait qu'il s'agit d'informations très sensibles.

Vaccination au centre Pachéco

A Bruxelles, les personnes correspondant aux critères et souhaitant se faire vacciner à titre préventif contre la variole du singe peuvent le faire dans les quatre hôpitaux qui proposaient déjà cette vaccination (le CHU Saint-Pierre, les Cliniques Universitaires Saint-Luc, l'Hôpital Universitaire Erasme, l'UZ Brussel). D’après la Commission Communautaire Commune, la vaccination préventive contre la variole du singe à Pacheco se fait uniquement sur rendez-vous, via le call-center au numéro 02/214.19.29.

Pour l'instant, les plages dédiées à cette vaccination à Pacheco sont jeudi et vendredi de 9h45 à 17h30 et le samedi de 9h à 13h. Depuis le 23 septembre dernier, le Risk Management Group a étendu les critères d'éligibilité à la vaccination contre la variole du singe en pré-exposition, c'est-à-dire à titre préventif. Dorénavant, les hommes ayant des relations sexuelles avec plusieurs hommes pourront aussi se faire vacciner préventivement contre la variole du singe.

Pour rappel, au vu de la disponibilité limitée des vaccins pour l'instant, ceux-ci sont réservés, outre aux personnes en post-exposition, aux groupes suivants en pré-exposition: les personnes gravement immunodéprimées en raison d'une maladie (cancer en cours de traitement ou VIH/SIDA avec des valeurs de CD4 basses) et/ou de traitements (chimiothérapie, transplantation), qui ont un risque élevé d'être infectées par la variole du singe, les travailleurs du sexe masculins et transsexuels, le personnel de laboratoire manipulant des cultures de la variole du singe, les femmes qui prennent la PrEP et ayant des contacts sexuels fréquents, et depuis le 23 septembre, les hommes ayant des relations sexuelles avec plusieurs hommes.

Les plus consultés