Le Bureau élargi du Parlement flamand examinera une réplique controversée de Liesbeth Homans

Une intervention controversée de la présidente du Parlement flamand Liesbeth Homans (N-VA), samedi lors des débats sur la déclaration politique de septembre du gouvernement Jambon, a suscité l'émoi au nord du pays ces derniers jours. Le PVDA (PTB) a obtenu mercredi que le sujet soit examiné par le Bureau élargi du Parlement, où tous les partis sont représentés.

L'incident s'est déroulé lors de la prise de parole de la députée d'extrême gauche Lise Vandecasteele, qui insistait sur la crise de l'accueil de la petite enfance et ses répercussions en particulier pour les femmes.

Liesbeth Homans est alors intervenue: "Mme Vandecasteele, je ne sais pas si vous êtes consciente qu'il y a la plupart du temps deux parents, et qu'il existe aussi quelque chose comme un père ? Mes enfants sont chez leur papa", a-t-elle lancé, déclenchant des rires et des applaudissements sur les bancs ministériels et de la majorité.

"Beaucoup de gens sont choqués de la manière dont la présidente est intervenue, et ont trouvé cela impoli et grossier", ont écrit le chef de groupe Jos D'Haese et la députée Vandecasteele dans un courrier au bureau élargi. Pour le PVDA, cette intervention est non seulement inappropriée, mais elle constitue aussi une infraction au règlement, qui prévoit que la présidente quitte son perchoir pour prendre un siège de simple député lorsqu'elle veut intervenir sur le fond du débat.

Les critiques à l'encontre de Liesbeth Homans sont également vives sur les réseaux sociaux. Certains trouvent inacceptable que la présidente du Parlement soit sortie de sa neutralité, mais c'est surtout son" outrecuidance " qui est mal perçue.

L'incident sera débattu en bureau élargi, a reconnu Mme Homans mercredi. Le PVDA exige aussi d'elle des excuses "pour tous les citoyens, parents et gardes d'enfants qui ont été scandalisés" par ses propos.
 

Les plus consultés