La justice demande la levée d'immunité de la députée Sihame El Kaouakibi

Le parquet général a demandé la levée de l'immunité de la députée flamande Sihame El Kaouabiki (photo), soupçonnée d'avoir abusé de subsides destinés à ses associations sans but lucratif. C’est ce qu’a annoncé jeudi soir la présidente du Parlement flamand, Liesbeth Homans. Une levée d’immunité est nécessaire pour pouvoir porter au tribunal l’affaire de soupçons de fraude.

La Commission des poursuites de l'assemblée flamande devrait se réunir le 10 octobre prochain pour examiner la requête du parquet général. Comme le veut la procédure, celle-ci émettra un avis à l'assemblée plénière. Les députés flamands ne devraient pas faire obstacle à la levée d'immunité de Sihame El Kaouakibi.

Celle-ci est absente depuis bientôt deux ans déjà de l'hémicycle flamand où elle siégeait dans les rangs du parti libéral Open VLD, avant d'en démissionner en avril dernier après un scandale autour d'une fraude présumée portant sur les subsides octroyés à ses associations sans but lucratif à Anvers. Bien qu'ayant quitté l'Open VLD, l'élue avait conservé son siège, tout en étant absente depuis lors du Parlement pour cause de maladie.

Le mois dernier, on avait appris que le parquet d'Anvers avait fini avec son ordonnance finale visant l'élue, et qu'une partie de ses indemnités parlementaires était saisie depuis des mois à titre conservatoire, de même que son patrimoine immobilier. L’enquête judiciaire portait sur des faits de faux en écriture, l’absence frauduleuse d’une comptabilité correcte, utilisation frauduleuse de subsides gouvernementaux, abus de confiance, détournement de biens de société, faux en informatique, piratage externe et interne.

La Commission des poursuites du Parlement flamand se penchera lundi sur la demande de levée d’immunité de Sihame El Kaouakibi.

James Arthur Photography

Pour rappel, l’entrepreneure sociale et militante pour les droits des jeunes avait fondé en 2009, et dirigé jusqu'en 2021, l'association Let's Go Urban (photo) qui visait à favoriser l’insertion des jeunes défavorisés. Elle créait par la suite toute une myriade d'associations à caractère social. Grâce à son action et son charisme, elle devenait un modèle d'intégration et plusieurs partis politiques essayaient de la recruter. Elle choisissait finalement le parti libéral Open VLD qui lui octroyait un financement conséquent pour sa campagne électorale.

En 2019, El Kaouakibi est élue députée au Parlement flamand. Mais en 2021 elle se retrouvait au cœur d'un scandale financier. On estime qu'environ un million d'euros ont été utilisés à des fins personnelles.

Les plus consultés