Aide pour l’hiver : la Flandre va livrer 3.000 tonnes de sel à l'Ukraine

La ministre régionale de la Mobilité, Lydia Peeters, annonce ce vendredi que la Flandre va livrer 3.000 tonnes de sel à l'Ukraine pour l'aider à déneiger ses routes. Les premières livraisons sont parties jeudi, le reste suivra dans les prochains jours. Le gouvernement fédéral débloque pour sa part 29 millions d’euros d’aide pour l’hiver.

Les premières neiges sont déjà tombées en Ukraine. "Le pays a demandé à tous les États membres de l'Union européenne de l'aider à garder ses routes dégagées en cette période hivernale, en particulier pour que l'aide humanitaire puisse être acheminée", a expliqué la ministre Lydia Peeters.

La Belgique a déjà livré à l’Ukraine du petit matériel militaire, comme des casques, des équipements d’hiver, des lance-roquettes et des fusils d’assaut, mais pas d’armes lourdes.

Reconstruire des écoles et hôpitaux

Le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke, en charge actuellement aussi de l’Aide au développement, a annoncé que la Belgique libèrera 29 millions d’euros d’aide supplémentaire à l’Ukraine. Dix-neuf de ces millions d’euros seront consacrés à la reconstruction d’hôpitaux et d’écoles qui ont été très endommagés par les bombardements russes. Les autres dix millions d’euros serviront à soutenir l’initiative "Céréales d’Ukraine".

“A l’approche de l’hiver rigoureux, nous devons veiller à ce que la population ukrainienne ait accès aux services base : un toit sur la tête, l’accès aux médicaments, des hôpitaux, de l’eau potable propre, de la nourriture et une protection contre le froid mordant. Et les enfants doivent pouvoir aller à l’école en sécurité", indiquait le ministre Frank Vandenbroucke.

Neuf millions d’euros débloqués par la Belgique iront ainsi à la réfection des sanitaires dans les écoles et la construction d’abris. Dix millions d’euros seront consacrés aux hôpitaux, écoles et aux infrastructures hydrauliques endommagées. Enfin, les dix millions d’euros restants seront alloués à l’initiative "Céréales de l’Ukraine", qui permettra le transport par bateaux de céréales ukrainiennes vers des pays qui en ont besoin d’urgence.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, en février dernier, la coopération au développement belge a déjà débloqué 61,5 millions d’euros au total pour l’aide à l’Ukraine.

WFP/Hugh Rutherford

Les plus consultés