Chargement lecteur vidéo ...

Des milliers de policiers en colère manifestent à Bruxelles pour exprimer leur mécontentement

Des milliers de policiers - au moins 10.000, selon les organisateurs - se sont élancés lundi matin du boulevard Albert II, dans le centre de Bruxelles, pour faire bruyamment entendre leur mécontentement. La police est en colère. Elle dénonce ce qu'elle considère comme des promesses non-tenues et un manque de respect de la part du gouvernement fédéral, tant en matière de financement que d'application de sanctions pour les violences à son égard. 

Le cortège était décidé à se faire entendre. Des pétards ont été allumés tout au long du parcours, au point de faire trembler les vitres de commerçants visiblement inquiets, certains ayant même décidé de fermer leurs portes. 

Les policiers se sont dirigés vers le palais de Justice, pour dénoncer l’"absence d'application d'une circulaire visant à sanctionner plus durement les auteurs de violence à l'égard des forces de l'ordre. Ils s'arrêteront aussi devant le siège de l'Open VLD, parti du Premier ministre Alexander De Croo. Le cortège achèvera son parcours au niveau du carrefour Arts-Loi.

"On en a assez des promesses", résume le permanent CGSP Eddy Quaino. "La ministre de l'Intérieur n'a pas tenu ses engagements en matière de revalorisation salariale ni d'aménagement de fin de carrière. Aujourd'hui, il y a un ras-le-bol."

Le monde policier attend aussi "une réponse beaucoup plus ferme" de la justice face aux attaques frontales dont les agents se sentent de plus en plus souvent victimes. 

Le Vlaams Belang et son président Tom Van Grieken ont profité du rassemblement pour également afficher leurs banderoles : 

Chargement lecteur vidéo ...
REUTERS

Les plus consultés