L'Eglise catholique de Belgique perd des baptisés

D’après les données publiées dans le Rapport annuel de l’Eglise catholique, cette dernière a accueilli l'an dernier plus de nouveaux fidèles qu'en 2020, mais leur nombre reste encore inférieur à celui relevé en 2019, avant le début de la crise du coronavirus. Plus de 5.000 personnes ont en outre demandé à être radiées du registre des baptêmes.

En 2019, plus de 42.000 personnes avaient été baptisées. Les églises ayant dû fermer leurs portes pendant plusieurs mois en 2020 dans le contexte de crise sanitaire et des confinements, le nombre de baptêmes avait chuté. Il est reparti à la hausse en 2021, avec 36.834 baptêmes, bien que durant la première moitié de l'année des mesures restrictives étaient toujours d'application pour les rassemblements physiques.

"Mais avec la disparition des restrictions, nous avons constaté combien les croyants étaient heureux de se réunir à nouveau, de se retrousser les manches et d'être proches'", observe, en préface du Rapport, le cardinal Jozef De Kesel (photo, à dr.), président de la Conférence des évêques de Belgique.

Diversité?

Plus de 5.200 personnes ont par contre fait le chemin inverse et ont demandé à être radiées du registre des baptêmes. C'est une augmentation considérable par rapport à 2020 (1.261 demandes). L'Eglise avance comme explication probable la position exprimée au printemps 2021 par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi qui ne permet pas la bénédiction des couples homosexuels. "L'affaire a fait l'objet d'une attention importante de la part des médias", constate l'Eglise.

Si les églises ne débordent plus de fidèles, paroisses et diocèses multiplient leurs efforts pour déployer une offre numérique - comme en temps de confinement -, à l'image de Prieenchemin.org, le podcast quotidien de prière biblique proposé par les jésuites, ou encore 'Dominicains.tv', la chaîne YouTube bilingue des dominicains en Belgique, lancée il y a dix ans.

Les églises ne restent cependant pas vides tout au long de l'année. Certaines sont dotées d'une utilisation partagée (par exemple avec une partie qui fait fonction de bibliothèque) et des centaines d'autres ont une utilisation multifonctionnelle (pour des concerts notamment).

Le Rapport insiste également sur la diversité qu'affiche l'Eglise catholique. La Belgique compte à ce jour 150 communautés catholiques de langue étrangère (16 polonaises, 14 philippines, 8 ukrainiennes et 5 vietnamiennes) et 20% des prêtres, diacres et assistants paroissiaux sont d'origine étrangère (178 Congolais, 42 Français et 14 Indiens).

Les plus consultés