"Le joyeux de Bruxelles", l'une des "Basses danses"
BE-KBR00

A voir ce week-end à Bruxelles : un livre de danses sur parchemin noir, rarissime, "un Spotify de l'an 1500"

"Les basses danses" de Marguerite d'Autriche, un manuscrit "exceptionnel" (photo), sera exposé ces 3 et 4 décembre (et seulement ce week-end !) au musée de la Bibliothèque royale de Belgique (KBR museum) à Bruxelles. Ce manuscrit datant de l'époque des ducs de Bourgogne est particulièrement rare: c’est l'un des sept exemplaires connus dans le monde de manuscrits sur parchemin noir. Très fragile, il est rarement sorti de son coffre-fort. "C’est un peu le Spotify de l’an 1500", plaisante Ann Kelders, curatrice du KBR.

Pour obtenir cet effet noir, les parchemins ont été teintés soit avec des pigments noirs à base de carbone, soit avec des composés ferro-galliques. "Les basses danses" et leurs 25 pages, propriété à l'époque de la fille de Marie de Bourgogne et de Maximilien d'Autriche, revêtent "un caractère particulièrement exceptionnel", souligne le musée. Marguerite d’Autriche a d'ailleurs écrit à la main sur un parchemin blanc inséré : "Ce livre est à la princesse d’Espagne".

"À la cour de Bourgogne, la couleur noire est le symbole du luxe et du prestige. De plus, les notes et les mots rédigés à l'encre dorée et argentée, brillent de mille feux et donnent encore plus de majesté à ce manuscrit."

Ex-libris de Marguerite d'Autriche, sur parchemin blanc, collé dans le manuscrit noir
BE-KBR00

"Le manuscrit des basses danses de Marguerite d'Autriche contient 58 danses reprenant des notes en dessous desquelles se trouvent des instructions chorégraphiques. L'ouvrage, réalisé vers 1500, est le plus ancien livre de danses connu des anciens Pays-Bas méridionaux. Il est considéré, dans le monde entier, comme une source essentielle à la compréhension de ce style", note le KBR museum.

La couleur noire du manuscrit représente un véritable défi en termes de conservation, la teinture noire fragilisant au fil du temps les fibres du parchemin. "Aussi fragile qu'exceptionnel, ce véritable trésor n'est donc pratiquement jamais sorti de son coffre-fort. Mais suite à l'achèvement d'un projet de recherche et à la publication d'un fac-similé de haute qualité, vous aurez la chance unique d'admirer le manuscrit original des basses danses au KBR museum durant le week-end des 3 et 4 décembre 2022. En dehors de ces dates, le manuscrit original sera remplacé par un fac-similé", précise le musée.

"Même les chercheurs ne reçoivent que des photos ou des copies à consulter", précuise la curatrice Ann Kelders. La Fondation Alamire étudie le manuscrit exceptionnel depuis près d’un an, en collaboration avec des musiciens et des danseurs. Elle en a réalisé une copie numérisée et le facsimile très précis. 

Voici un documentaire réalisé par la Fondation sur cette étude.  Si vous voulez voir le manuscrit original, rendez-vous au musée de la Bibliothèque royale de Belgique ces 3 et 4 décembre. 

La couverture du livre, en bois recouvert de soie rouge, avec l'étiquette "Basses danses"
BE-KBR00

Les plus consultés