Double assassinat à Kraainem : le principal suspect est passé aux aveux

L'un des trois suspects du double assassinat perpétré le 24 mars dernier dans la commune de Kraainem (Brabant flamand) a reconnu son implication dans les faits, indique ce samedi le parquet de Hal-Vilvorde. Il s'agit de Pierre D., l'ancien compagnon et beau-père des deux victimes, Magali W. (46 ans) et sa fille Coline (17 ans).

C'est Pierre D. (51 ans) lui-même qui avait prévenu les services d'urgence le soir des faits, disant avoir découvert une mare de sang dans le hall d'entrée. Les services d'urgence avaient ensuite retrouvé les corps des deux victimes. Toutes deux avaient été tuées de plusieurs coups de couteau.

Les GSM des deux victimes avaient disparu, tout comme le véhicule de Magali W., mais aucune trace d'effraction n'avait été relevée. Peu après la découverte du double assassinat, le compagnon et beau-père avait été inculpé et placé sous mandat d'arrêt, mais il niait être lié aux faits. Il avait d’abord été libéré.

Complot de meurtre

Quelques mois plus tard, l’homme était à nouveau arrêté par les enquêteurs de la police judiciaire fédérale, en même temps que deux autres suspects: Beby N., un Congolais de 39 ans originaire de Bruxelles, suspecté d'avoir tué les deux femmes sur demande de Pierre D., et Vincent L., un homme de 36 ans originaire de Libin, qui aurait mis en contact les deux autres suspects. Ces derniers mois, les trois hommes avaient nié toute implication dans le double assassinat sordide et prétendu que leurs contacts téléphoniques étaient liés à des travaux de transformation dans l’appartement de Pierre D.

Selon diverses sources proches de l’enquête, Pierre D. aurait cependant maintenant avoué son implication et décrit en détails le rôle des deux autres suspects. Il reconnaitrait leur avoir dit qu’il voulait faire tuer Magali et sa fille Coline. Son avocat, Dimitri de Béco ne veut actuellement donner aucun commentaire sur les déclarations de son client.

Les plus consultés