La nouvelle prison inaugurée à Termonde pourra accueillir 444 détenus

Vingt ans après que les plans pour la nouvelle prison de Termonde, en Flandre orientale, aient été approuvés, l’établissement pénitentiaire a été officiellement inauguré vendredi en présence du ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne et du bourgmestre de Termonde Piet Buyse. Ce nouveau complexe pourra héberger 444 détenus à partir de février 2023, mais la commune manque cruellement de personnel pour la nouvelle prison.

Datant de 1863, le bâtiment actuel de la prison est vétuste. "Les choses se sont concrétisées en 2018", a expliqué le ministre de la Justice lors de l'inauguration. Mais les travaux ont finalement commencé en août 2020 et ont été achevés à la fin du mois d'octobre dernier. La nouvelle prison, dont le projet a fait l’objet de critiques pendant de longues années, s’étend sur 41.000 mètres carrés en forme d’étoile.

Elle comprend quatre parties principales : un accueil, une aile administrative, la partie contenant les cellules et une aile comprenant des cuisines et des ateliers où les détenus peuvent travailler. Dans la bâtiment d’accueil, il y a notamment une salle d’audience où le tribunal d’application des peines ou la chambre du conseil pourront siéger.

Regie der Gebouwen

La prison possède aussi deux promenades vertes et quatre jardins intérieurs. Pour le personnel et les visiteurs, un grand parking est prévu. Tout le complexe pénitentiaire est également accessible aux personnes à mobilité réduite ou souffrant d’un handicap. L’architecture est copiée sur celle de la prison de Beveren, qui a ouvert ses portes en 2014. La prison de Termonde pourra néanmoins accueillir 142 détenus en plus.

Ce projet permet également de lutter contre la surpopulation carcérale en Belgique, soulignait le ministre Van Quickenborne à l’inauguration. L'établissement pourra donc accueillir 444 détenus et les conditions de détention y seront plus humaines. En effet, "contrairement à d'autres prisons, par exemple, il n'y a pas de barreaux aux fenêtres des cellules", a annoncé Laurent Vrijdaghs, administrateur général de la Régie des Bâtiments. Cette nouvelle prison se veut aussi durable avec ses 774 panneaux solaires.

Le déménagement est prévu pour 2023

"En février, nous allons déplacer 172 détenus de l'ancien bâtiment vers le nouvel établissement", a précisé Caroline Criel, directrice de la prison. "La prison de Termonde comptait à l'origine 159 cellules", a-t-elle rappelé avant de déclarer que le nombre de places dans la nouvelle prison est désormais suffisant.

"Concernant l'ancienne prison, nous allons d'abord la rénover puis la garder ouverte plus longtemps, à titre de mesure contre la surpopulation dans les prisons", a souligné Vincent Van Quickenborne. Elle restera encore en service pendant cinq ans. "Comme à la prison de Haren, des accompagnateurs de détention et des assistants de sécurité seront employés pour la première fois à Termonde", s'est réjouie Caroline Criel.

Les détenus seront "accompagnés dès le premier jour dans leur trajet vers une réinsertion réussie dans la société", a ajouté Vincent Van Quickenborne. Au total, environ 250 personnes travailleront dans cette prison "et pour le moment, nous n'avons que 130 personnes", a expliqué Caroline Criel. "Nous attendons donc toujours 80 personnes supplémentaires".

Les plus consultés