Chargement lecteur vidéo ...

Bières belges, chicons, jeux de cartes et enzymes séduisent au pays du soleil levant

Seize contrats entre entreprises belges et japonaises ont été signés lundi à l'occasion de la mission économique princière au pays du soleil levant, a constaté sur place l'agence Belga. Des contrats variés, portant aussi bien sur la bière belge, breuvage dont les Japonais sont particulièrement amateurs, que les cartes à jouer et un produit nettoyant à base d'enzymes. Lors de la mission économique une soupe au chicon a été dégustée par les invités, un légume que les Japonais apprécient beaucoup. Le Japon est la troisième plus importante destination des exportations alimentaires belges.

La bière belge, produit unanimement apprécié au Japon, a suscité l'engouement. Au total, pas moins de six contrats en lien avec notre breuvage national ont été signés. La Brasserie Roman, plus vieille brasserie belge (en activité depuis 1545) située à Audenarde, a notamment conclu un accord de coopération avec Eurasia Trading lui ouvrant les portes du marché nippon. Dès le début de l'année prochaine, il sera donc possible de déguster une Gentse Strop, une Adrians Brouwer ou une Romy Pils à l'autre bout du monde.

Une autre bière était l'objet de toutes les attentions: la "bière des amis". Brassée depuis 2019 à la Brasserie des légendes (Ath) et distribuée par Néobulles (Vintense, Cidre Stassen,...), une société de Philippe Stassen; elle était au cœur de trois contrats.

Sa version 0.0% a connu un véritable coup d'accélérateur dans l'archipel en pleine crise Covid, alors que de nombreuses préfectures placées sous état d'urgence avait interdit la vente d'alcool dans l'horeca. Cette déclinaison sans alcool sera désormais distribuée dans des "sober bars" ("bars sobres") implantés le long des autoroutes japonaises. "C'est un bon exemple de ce qu'on pourrait faire en Belgique", confie Anne Stassen, managing director. "Il y a déjà sept stations-services qui sont sans alcool chez nous, mais on peut encore aller plus loin. C'est sans doute une question de culture et de mentalité." La "bière des amis", dont le nom et le packaging ont conservé leur "french touch" pour le marché japonais, sera également la seule servie à la table de "Nouaison", un nouveau restaurant gastronomique tokyoïte ouvert par Iwata Kenichi, personnalité du monde de la gastronomie nipponne.

Dans un tout autre domaine, Cartamundi, l'un des leaders mondiaux de la production de jeux de cartes, basé à Turnhout (province d'Anvers), a officialisé la construction d'une troisième usine sur la terre du Mont Fuji, en partenariat avec un groupe japonais.

Il fut également question d'enzymes, par l'intermédiaire de Realco, société basée à Louvain-la-Neuve et dont le détergent à base d'enzymes a séduit une société de marketing locale.

En outre, pas moins de 16 accords entre les établissements d'enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles et les institutions japonaises ont été signés. L'UCLouvain, l'ULB, l'Université de Liège et l'UNamur, notamment, ont signé des mémorandums d'entente favorisant les échanges d'étudiants et de professeurs et la coopération entre institutions.
 

Les plus consultés