L’exode des classes moyennes coûte cher à Bruxelles

Chaque année près de 30.000 Bruxellois quittent la capitale. Une bonne partie d’entre eux font partie de la classe moyenne - avec des revenus qui se situent entre 20.000 et 50.000 euros bruts annuels - et leur départ a donc un impact sur les finances communales et régionales. Il coûterait 261 millions d’euros à Bruxelles, rapporte le quotidien L’Echo.

Entre 2000 et 2011, la classe moyenne a baissé de 5,6% à Bruxelles, indique L'Echo dans son édition de ce samedi. Bruxelles s'appauvrit donc. La proportion de faibles revenus est passée de 58,6% à 63,8%. Un phénomène qui impacte les finances communales et régionales.

Selon les calculs du député Emmanuel De Bock (FDF), cela représente un manque à gagner de 261 millions d’euros pour la capitale. La plus grosse perte de recettes est enregistrée par les communes: 212 millions d'additionnels à l'impôt des personnes physiques et de précompte immobilier en moins.