Carte blanche: “Malgré le confinement, la pollution reste inquiétante dans l'Eurométropole"

La région transfrontalière (comme d’autres territoires), l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai, connaît en cette période une forte concentration en particules fines. Comment en est-on arrivé là malgré le confinement et le ralentissement de l’activité économique et que pourrait faire l'Union européene ? C’est la question que pose Loïc Delhuvenne, Directeur général de l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai, dans cette carte blanche.

L’activité économique, le trafic routier et aérien ont fortement chuté. Conséquence directe, les émissions et concentrations de polluants sont en nette diminution. Le confinement est la cause. Mais ceci ne signifie pas pour autant que l’air est propre et sain, évidemment de chaque côté de la frontière.

Comment est-ce possible d’en arriver à un tel trompe-l’œil ?

La diminution du trafic routier n’a pas compensé l’augmentation liée au chauffage résidentiel et au maintien des activités agricoles et industrielles. Conjugué à une météorologie printanière, cela a été favorable à l’augmentation de la pollution aux particules fines.

En d’autres mots, le confinement, c’est à peu près le même constat que lors d’un week-end sans voitures, de manière épisodique la qualité de l’air peut sensiblement être améliorée durant cette période limitée dans le temps et en fonction des conditions météorologiques.

Par conséquent, NON, les mesures prises pour contrer l’épidémie ne sont pas celles qu’il faut prendre dans le cadre du réchauffement climatique. Se dire que le choc socio-économique que nous nous sommes pris de plein fouet est une réponse dans la lutte pour la protection du climat est une aberration qui n’apporte pas de solution tangible. Dois-je rappeler que l’exposition, à long terme, à la pollution atmosphérique participe au développement de maladies chroniques respiratoires et cardiaques.

Personne ne devra s’épargner d’agir

Il sera primordial de mettre en place de nouveaux schémas de production et de consommation apportant une véritable réponse face à la détresse environnementale que nous connaissons. Une transformation fondamentale et transversale sera indispensable ! Finance, Économie, Formation, Tourisme, Enseignement, Industrie, Social... pas un secteur ne devra être épargné par la recherche de sa réorganisation verte, durable et humaine.

Je le dis bien "ne devra être épargné" car l’obligation sera là. Plus besoin de se cacher derrière des formules bienfaisantes. Il y a une obligation d’agir, de se secouer et de penser son avenir. Pourquoi ? Parce que toute réduction des émissions provoquée par de telles crises économiques aura un coût élevé sur la société ! La transformation doit être accélérée et intensifiée.

Les scientifiques tirent la sonnette d’alarme. Nous suivons leurs conseils dans la gestion de la pandémie. Il est peut-être temps de les entendre dans notre lutte contre le changement climatique. Les décideurs doivent prendre leur responsabilité dans la mise en place d’objectifs contraignants portés par des modifications législatives au niveau européen et des partenariats internationaux en rapport avec les accords de la COP21. L’entrée dans un modèle vert, durable et humain est à programmer en urgence. Il est nécessaire de dépasser les mots, prendre des mesures concrètes et surtout nos responsabilités.

Oh, Union européenne, à toi de jouer !

Nous entrevoyons le déploiement par l’Union européenne d’un Pacte vert, d’un Green Deal à destination des citoyens, des entrepreneurs, des élu.e.s, des communautés qui font la société. Cela constitue la première étape du processus puisque la réussite viendra de la capacité à chacun d’appliquer avec les moyens nécessaires la mise en œuvre du nouveau de paradigme sociétal souhaitée à l’heure par tous ! Car, permettez-moi cette comparaison, tout comme une personne qui respecte un régime strict pendant des mois et qui se remet à consommer de manière impulsive, les efforts réalisés auront été vains.  

Loïc Delhuvenne est Directeur général de Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai et Maître-assistant à la HEH Tournai et à l'Université de Lille (ESPOL)

Le point sur les règles de confinement générales valables des deux côtés de la frontière